Fork d'Android : Cyanogen lève 80 millions de dollars

La levée de fonds se confirme. Son montant est plus important que le premier chiffre évoqué dans les colonnes du Wall Street Journal. En revanche, Microsoft n'est pas dans la boucle.

Editeur d'un dérivé d'Android, Cyanogen est parvenu à lever 80 millions de dollars. L'information est publiée par nos confrères américains de TechCrunch. C'est un niveau de 10 millions supérieur au chiffre qui avait été relayé par le Wall Street Journal en janvier dernier alors que l'opération était en cours de montage.

Le tour de table a été réalisé auprès de Premji Invest, Twitter Ventures, Qualcomm Incorporated, Telefónica Ventures, Smartfren Telecom, Index Ventures et Access Industries. Pourtant manifestement intéressé, toujours selon le Wall Street Journal, Microsoft n'a finalement pas mis au pot.

L'éditeur qui veut défier Google

D'après TechCrunch, Cyanogen entend exploiter cette nouvelle levée pour "recruter des talents et accélérer le développement de sa plateforme OS ouverte". La société venait d'annoncer un partenariat avec Qualcomm. Selon les termes de cet accord, l'OS de Cyanogen va être optimisé pour les processeurs ARM Snapdragon du constructeur.

Au total, Cyanogen a levé 100 millions de dollars depuis sa création en 2009. Avec son fork d'Android (CyanogenMod), la société de Palo Alto entend bien défier Google. La valeur ajoutée qu'il met en avant : proposer un OS configurable, permettant à l'utilisateur de ne conserver que les composants logiciels dont il a besoin, en vue notamment de bénéficier d'une performance optimisée. Pour l'heure, CyanogenMod est embarqué dans les smartphones low cost d'One Plus.

Sans doute conscient d'un certain danger, Google aurait tenté d'acquérir Cyanogen fin 2014, sans succès.

Mobilité / Android

Annonces Google