DSI face à la crise : les moyens pour la surmonter Privilégier une gestion du changement long terme

A l'inverse des leviers opérationnels consistant à mettre en place des mesures immédiates produisant des effets court terme - efficaces d'un point de vue des coûts mais potentiellement dangereux en termes de compétitivité et d'atmosphère sociale - d'autres plus stratégiques peuvent être envisagés pour diluer, voire neutraliser, les conséquences de la crise dans le temps.

"Il est essentiel de sécuriser la trajectoire des grands projets en prévoyant des états intermédiaires stables à plus court terme, et en priorisant certes les fonctions à forte valeur ajoutée. Ceci n'aboutira pas nécessairement à une réduction des coûts sur ces projets à court terme. Il s'agit avant toute chose de limiter / anticiper les risques de coupe franche qui pourraient s'imposer au DSI à moyen terme ", note Nadjim Naitmeddour, senior manager chez Ineum Consulting.

"Dans une phase de crise, les entreprises songent avant tout à la consolidation de leur SI plutôt qu'à son extension" (Jacques Libeyre - SAP)

Et Christophe Legrenzi de préciser de son côté : "Le DSI se retrouve aujourd'hui dans une position castratrice, en étant pris entre le marteau de la direction financière et l'enclume de la direction générale. Pour se défaire de ce modèle de paupérisation managériale, il est indispensable que le DSI s'impose comme un acteur clé du changement dans l'organisation en s'émancipant d'un modèle de gestion basé sur du comptage de haricot".

Autre axe éventuel à ne pas sous-estimer : la mise en place de solutions d'accompagnement et d'analyse de la performance des entreprises comme celles qui vont permettre de mieux gérer la gestion de la qualité des données de l'entreprise ou d'optimiser leur environnement IT.

"Lorsqu'elles sont dans une logique de croissance, les DSI s'orientent de façon naturelle dans des projets d'extension de leur périmètre applicatif ou d'infrastructure IT, mais dans des phases de crise comme celle-ci, elles sont plus dans une logique de consolidation de leurs ressources avec la volonté de se focaliser sur l'optimisation de leurs ressources, de la gestion de leur trésorerie ou encore de leur personnel", note pour sa part Jacques Libeyre, directeur de l'offre DSI chez SAP France.