Antoine Fontanel (DSI, iDTGV) "Le marketing influence naturellement la DSI, et réciproquement"

JDN Solutions. Vous avez pris vos fonctions en 2004 au moment du lancement de la filiale iDTGV. Quels ont été vos premiers chantiers ?

Antoine Fontanel. J'ai été le premier salarié d'iDTGV. Je suis arrivé en mars 2004 pour lancer le projet en tant que DSI et directeur de la distribution. Cette double casquette s'explique par le caractère central du système d'information pour supporter la distribution de billets de train. Les délais de cette première phase étaient très serrés. Nous avons donné le coup d'envoi de la vente de billets en novembre, et en décembre la première ligne iDTGV était lancée entre Paris, Avignon, Marseille et Toulon.

extrait d'une copie d'écran du site d'idtgv permettant de choisir sa place sur
Extrait d'une copie d'écran du site d'iDTGV permettant de choisir sa place sur un schéma de train. © iDTGV

Après l'informatique, le marketing a été la deuxième fonction à être mise en place avec pour objectif de travailler sur la conception de l'offre. La collaboration a toujours été très étroite entre les deux départements. Le marketing influence naturellement la DSI, et réciproquement.

D'autres services sont venus ensuite enrichir ce premier socle, notamment la gestion des équipages ainsi qu'une équipe de revenue management qui se charge de gérer l'optimisation des prix des billets.

Vous avez refondu le système d'information d'iDTGV en 2008 et 2009. Comment se présentait le système d'origine ?

En fait, nous avions mis en place un système de vente de billets, qui était relié à un autre système développé par le groupe SNCF, et qui permettait de proposer un dialogue en marque blanche aux agences de voyage. Nous avions fait le choix du logiciel OpenSkies de Navitaire pour gérer l'ensemble du processus de réservation.

C'est une application qui était utilisée au départ dans le domaine des compagnies aériennes low cost, par exemple chez Ryanair. Nous cherchions à comprendre ce modèle et nous l'approprier, d'où l'idée d'utiliser les mêmes armes que ces acteurs de l'aérien.

"Dès 2006, nous avons anticipé le projet de refonte du système d'information"

Pour déployer notre service d'impression de billets en ligne, nous nous sommes appuyés lors de cette première phase sur la technologie développée par la SNCF à l'époque. A l'autre bout de la chaîne, nous avions déployé un parc de PDA équipés d'un logiciel développé en spécifique avec la technologie Microsoft. 

Pour la suite, nous savions qu'OpenSkies devait être refondu prochainement. L'application qui avait été conçue à l'origine sous HP 3000 devait être réécrite pour la plate-forme .Net et largement améliorée. Dès 2006, nous avons donc réalisé une étude d'opportunités visant à évaluer l'intérêt de basculer vers la nouvelle version de la solution de Navitaire, rebaptisée NewSkies. 

IDTGV / DSI