Facebook : Open Compute ou le hardware open source

situé près du cercle arctique pour bénéficier de températures basses pour
Situé près du cercle arctique pour bénéficier de températures basses pour refroidir les serveurs, le nouveau datacenter de Facebook situé en Suède intègre la technologie matérielle open source Open Compute. © Facebook

C'est en avril 2011 que Facebook a donné le coup d'envoi d'Open Compute. Le pari du réseau social ? Ouvrir les spécifications de son infrastructure serveur pour mutualiser la R&D avec d'autres acteurs. Plus de deux ans après, Facebook a remporté son pari. Intel, Asus, Rackspace, NTT ou Dell ont rejoint le projet. 

Depuis les initiatives se multiplient : Intel a annoncé (en lien avec Quanta) la conception d'un système de transmission de données par fibre (à 100 Gbits) à l'intérieur du serveur. Et AMD a dévoilé une carte-mère issue des spécifications "Open Compute". Sans compter des projets de micro-serveur ARM annoncés par Calxeda ou Allied Micro.
Suggestions de contenus