Windows 8.1 incapable de relancer les ventes de PC

Le cabinet IDC revoit à la baisse ses prévisions d'évolution pour le marché PC en 2013. Il table sur un déclin continue des PC de bureau. L'âge d'or de ce segment est bel et bien révolu.

Il fut un temps où la sortie d'un nouvel OS Microsoft contribuait à booster les ventes de PC. Ce n'est aujourd'hui plus le cas : le lancement de Windows 8 l'année dernière et l'arrivée de Windows 8.1 en octobre prochain ne devraient pas avoir d'impact positif sur ce marché.

Le cabinet d'études IDC a même revu à la baisse sa prévision d'évolution pour 2013. Alors qu'il tablait initialement sur un recul de 7,8% des ventes de PC, il prévoit désormais une baisse de 9,7%, avec seulement 315,4 millions d'unités écoulées dans le monde cette année - contre 349,2 millions en 2012.

Le marché des PC traditionnels (au sens desktop - c'est-à-dire PC de bureau fixe) est annoncé en retrait sur tous les types de marché. Sur les marchés émergents, il devrait dégringoler de 94,8 millions d'unités en 2012 à 85,1 millions en 2013, puis 80,9 millions en 2017. Sur les marchés matures, la chute est également sensible : de 53,4 millions d'unités écoulées l'année dernière, on passerait à 49,3 millions cette année et plus que 42,2 millions en 2017. 

1
La prévision d'évolution de croissance du marché mondial des PC dans le monde. © IDC

"Les progrès des PC sur le plan matériel avec l'amélioration de la puissance des processeurs x86 sont encourageants, et Windows 8.1 devrait répondre à certaines préoccupations. Cependant, l'expérience utilisateur sur les PC actuels n'est pas en mesure de répondre à l'évolution des usages qui se répandent dans toutes les régions du monde, surtout si l'on tient compte des prix des tablettes et de leurs performances qui les rendent de plus en plus attractives", explique IDC.

Si le marché des PC de bureau fixe devrait connaître un sort funeste, celui des PC portables devrait toutefois un peu mieux s'en sortir. Pas dans les pays matures, où les ventes devraient continuer à décroître, et passer de 90,6 millions en 2012 à 81,1 millions en 2013 puis 79,1 millions en 2017. Mais dans les pays émergents. A tel point qu'au niveau mondial les ventes de PC portables en 2017 pourraient flirter avec leur niveau atteint en 2012 (196,7 millions versus 201 millions).

La performance des ventes de PC portables dans les pays émergents devrait en outre s'accompagner d'un léger soubresaut des ventes de PC dans le monde d'ici 2015 (+1%). L'arrêt du support de Windows XP en avril prochain devrait également peser un peu dans la balance. "La migration de Windows XP vers Windows 7 contribuera à accroître le volume de ventes dans le monde professionnel tandis que les modèles de PC ultrafins et convertibles pas chers constitueront des bulles d'air dans un marché grand public perturbé", conclut IDC.

Windows 8 / PC

Annonces Google