Le plan social d'Altis contesté aux prud'hommes

Des salariés de la société Altis, à Corbeil-Essonnes, passent devant leur employeur au tribunal des Prud'hommes d'Evry. Un groupe d'environ 100 collaborateurs "plaignants ou soutiens" conteste le Plan de Sauvegarde de l'Emploi, qui y prévoit la suppression de 400 postes. Dans un communiqué, la CFTC d'Altis Semiconductor dénonce notamment "un bon nombre d'infractions au code du travail et d'aberrations dans la suppression des postes : pas de justification compte tenu de la charge, pas de reclassement interne dévoilé, manipulation des catégories professionnelles, discrimination d'âge et aux nouvelles embauches." Rachetée cet été par des investisseurs, l'entreprise a désormais comme nouveau P-DG Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l'égalité des chances. La société compte actuellement 1 500 salariés.

Annonces Google