Steve Ballmer menace Barack Obama de délocaliser

Steve Ballmer, le CEO de Microsoft, vient de déclarer que si le congrès des États-Unis approuvait la proposition de Barack Obama consistant à revenir sur les mesures fiscales prévues pour les entreprises pour les 10 ans à venir, l'entreprise devrait délocaliser une partie de ses emplois.

La proposition de Barack Obama vise à empêcher les entreprises américaines de faire appel à des équipes étrangères pour répondre à des contrats signés sur le territoire national. Ces sociétés, dont Microsoft, réduisent ainsi considérablement le montant de leurs impôts déclarés sur le territoire américains, et profitent d'une fiscalité plus avantageuse offerte par les pays accueillant leurs filiales.

Le visa H-1B, visa de travail délivré à des conditions avantageuses à des entreprises américaines pour faire venir des employés étrangers sur le sol américain, est la clé de voute de ce système. Microsoft en est un très important utilisateur, et un ardent défenseur. Selon Steve Ballmer, l'arrêt de ces possibilités fiscales augmenterait le coût du travail aux États-Unis.

Annonces Google