Les 12 caractéristiques qui composent l’ADN des meilleurs professionnels IT

Afin de permettre aux entreprises de rester compétitives, leurs équipes informatiques devraient compter au moins 45% d’agents de transformation d’ici 5 ans. Explication.

Dans un monde ultra-connecté et dépendant de la technologie, rester compétitif en matière d’innovation est à la fois une obligation et l’une des principales difficultés, tellement le rythme est soutenu. En France, 41 % des professionnels de l’informatique déclarent que leur entreprise a 5 ans de retard sur le plan de l’innovation. Autant dire, une éternité ! Aujourd’hui, les entreprises doivent intégrer le numérique dans leur réflexion stratégique et savoir identifier les technologies qui répondront le mieux aux besoins de leurs activités et de leurs collaborateurs, et ce, rapidement pour ne pas être distancés.

Pour relever ce défi, les compétences et les talents sont clés. Le rôle que doivent jouer les professionnels de l’informatique a beaucoup évolué ces dernières années donnant naissance à une nouvelle catégorie : les agents de transformation. Ces derniers sont prêts à accélérer l’innovation et impulser le virage numérique dont les entreprises ont besoin. Afin de permettre aux entreprises de rester compétitives, leurs équipes informatiques devrait compter au moins 45% d’agents de transformation d’ici 5 ans. Pour espérer y parvenir, elles doivent d’abord apprendre à les identifier. Quelles sont les caractéristiques qui différencient un agent de transformation d’un profil plus traditionnel ?

Entourés d’experts, nous avons pu identifier les 12 attributs qui composent l’ADN d’un agent de transformation (AoT pour Agent of Transformation) et qui permettent aux entreprises et professionnels de l’IT de pouvoir identifier les profils qui leur permettront de faire la différence dans cette course à la transformation numérique.

  1. Être passionné par l’impact positif de la technologie – Les agents de transformation reconnaissent le potentiel de la technologie et la multitude d’opportunités qu’elle apporte aux entreprises. Ils sont optimistes quant au futur et confiants en leur capacité à s’adapter à l’évolution technologique rapide dans les prochaines années.
  2. Vouloir faire la différence – Les AoT s’intéressent de près à la manière dont la technologie peut changer les choses et considèrent qu’il est de leur responsabilité de s’assurer que l’entreprise peut s’adapter rapidement et en continu, ainsi que de maîtriser les nouvelles technologies. Ils voient chacun de leur projet, et de leurs défis, comme des opportunités uniques d’avoir un impact positif : ils estiment que chacune de leurs actions leur permettent de laisser une trace et s’assurent que leur travail permet de bâtir des fondations solides pour les prochaines années, que ce soit pour l’intégration de futures innovations ou pour les prochaines générations d’AoT.
  3. Adopter une approche centrée sur le client – Les AoT reconnaissent que le succès métier repose sur la capacité d’une entreprise à répondre aux exigences de plus en plus fortes des clients, en créant des expériences clients engageantes, fluides et personnalisées. Dans les entreprises, il est fréquent d’entendre que le client est au cœur, mais dans les faits, elles sont peu nombreuses à établir le lien entre les changements IT qu’elles opèrent et leur impact sur l’expérience client et la performance.
  4. Être un champion des technologies – Les entreprises qui souhaitent améliorer l’expérience utilisateur, tout secteur confondu, ont tendance à prendre une approche tactique qui empile des couches technologiques, complexifiant leur IT. De leur côté, les AoT comprennent l’intérêt des technologies de pointe et leur impact sur la performance de leur entreprise. Ce sont des champions en matière d’investissements technologiques et ils reconnaissent le besoin d’avoir une visibilité accrue de leurs services numériques. Plus précisément, les AoT ont développé ce que nous appelons « l’état d’esprit AIOps » : ils adoptent les technologies d’intelligence artificielle et de machine learning afin d’automatiser des processus et d’accélérer la prise de décision.
  5. Aller plus loin et explorer les possibilités – Pour les AoT, le célèbre « think big » est inné. Ces derniers ont la capacité à voir les opportunités et non seulement les problèmes. Ils sont optimistes quant à l’évolution des technologies leur permettant ainsi de combiner technicité et créativité. En revanche, ils sont 55 % à considérer que leur entreprise n’encourage pas la créativité, la vision à long terme en matière de technologie. Les organisations doivent laisser les AoT tester plus librement et mettre leur approche méthodique au service de la performance générale de l’entreprise.
  6. Prioriser l’innovation – Avec l’augmentation massive des demandes et de la pression qui pèsent sur les professionnels de l’IT, il est classique de reléguer l’innovation au profit des tâches opérationnelles du quotidien. Les AoT, plus que d’autres, garderons le temps nécessaire à la créativité et pour impulser une culture de l’innovation au sein de leur équipe et de leur organisation. Cela passe par l’organisation de temps de planning et de réflexion ou par la mise en place de programmes qui récompensent la prise d’initiatives.
  7. Savoir se montrer crédible et avoir une influence stratégique – 96 % des AoT sont considérés par leurs pairs comme des professionnels crédibles, de confiance et ayant un fort impact sur leur équipe et leur entreprise. Les AoT sont inventifs, stratèges, et ont les compétences et la crédibilité nécessaires pour convaincre, contre argumenter et obtenir le soutien dont ils ont besoin pour mener à bien les projets technologiques, au plus haut niveau de leur entreprise. Pour y arriver, ils s’appuient sur des données et des tableaux de bord pour étayer leurs propos et démontrer l’impact potentiel d’un changement au lieu de simplement exposer les risques de l’inaction.
  8. Prendre des risques et faire preuve de courage – L’expérimentation est l’ingrédient essentiel au succès d’une innovation et tout professionnel de l’informatique devrait reconnaître le fort potentiel d’apprentissage découlant de l’échec. Les AoT cherchent la nouveauté, ils sont curieux et acceptent la prise de risques. Ils prennent même en compte l’échec dans leur planning, le considérant comme intrinsèquement lié à toute réalisation de projet. Aujourd’hui, nous n’opérons plus dans un environnement sûr, structuré, dans lequel le statu quo est accepté (et acceptable) ; les AoT l’ont compris et le gère : 97% d’entre eux sont persévérants, confiants et arrive à jongler rapidement entre information factuelle et leur instinct.
  9. Reconnaître la valeur de la donnée dans la prise de décision – 95% des AoT sont convaincus qu’une donnée précise et contextualisée est la clé d’une bonne prise de décision. Ils reconnaissent la valeur d’une information et des technologies d’analyse en temps réel, mais surtout, ils ont conscience qu’une donnée doit être mise en perspective et contextualisée afin d’avoir une compréhension pertinente, et faciliter ainsi la prise de décision.
  10. Voir la technologie par le prisme des opportunités métiers – Toute activité est aujourd’hui transformée et mise en oeuvre numériquement. Les Agents de Transformation comprennent le lien entre la performance technologique et les résultats d’une entreprise. Ils s’assurent donc que chaque décision prise et que chaque déploiement technologique soutiennent l’activité et la stratégie globale de leur entreprise. Ces professionnels ont compris que le rôle de l’IT influence aujourd’hui la croissance des entreprises, elles sont d’ailleurs 47% à craindre que le manque d’AoT dans leur organisation puisse avoir un impact financier négatif.
  11. Collaborer pour faciliter la résolution de problèmes – Le défi majeur pour les entreprises est de rester au courant des avancées technologiques et des innovations, et de les adopter pour étendre ou renforcer leurs activités. Les AoT savent qu’ils ne peuvent réussir seuls, ils n’hésitent donc pas à collaborer avec leurs pairs. Ils accordent aussi beaucoup d’importance à la transmission et ont à cœur d’inspirer les autres. Ils prennent beaucoup de plaisir à réunir des profils et métiers différents, venant de différents départements au sein de leur entreprise.
  12. Être responsable de sa propre réussite et de son développement – 68% des professionnels de l’IT craignent de voir leurs compétences et expériences devenir inutiles à cause du continuel changement. Devenir un agent de transformation ne se fait pas en un jour. Cela demande une grande autonomie en matière de développement personnel et professionnel. Les AoT savent qu’ils ne peuvent pas compter uniquement sur leur entreprise ou leur manager pour progresser dans leur carrière, et font preuve de curiosité et de proactivité quant à leur apprentissage.

Toutes les entreprises connaissent les défis actuels et imaginent ceux qui les attendent. Elles savent, qu’en matière d’innovation et de transformation numérique, il faut aller vite mais ne pas se hâter. Identifier les bons talents et profils afin de construire l’équipe informatique idéale est la première étape. Ensuite, charge à elles de s’assurer que le rôle de leur IT soit au cœur de leur stratégie, afin de permettre aux agents de transformation d’exprimer pleinement leur potentiel, pour à terme, les fidéliser.

Les 12 caractéristiques qui composent l’ADN des meilleurs professionnels IT
Les 12 caractéristiques qui composent l’ADN des meilleurs professionnels IT

Dans un monde ultra-connecté et dépendant de la technologie, rester compétitif en matière d’innovation est à la fois une obligation et l’une des principales difficultés, tellement le rythme est soutenu. En France, 41 % des professionnels de...