Microsoft sort ses griffes sur le segment de l'ERP mid-market

Microsoft renforce son progiciel de gestion intégrée Dynamics AX via un tir groupé d'acquisitions. Peu significatives en termes de montants, elles le sont beaucoup plus d'un point de vue stratégique.

La firme de Redmond a décidé de reprendre la main d'un marché qui ne cesse de lui glisser entre les doigts depuis des années : celui de l'ERP destiné aux entreprises de taille moyenne (middle-market). Pour y parvenir, Microsoft prévoit d'injecter sous peu dans Dynamics AX de nouvelles fonctionnalités métiers et d'accroître du coup sa verticalité.

C'est ainsi que l'éditeur a procédé à une salve de rachats complémentaires, dont les montants n'ont pas été communiqués mais dont on doute fort qu'ils dépassent la dizaine de millions de dollars.

Parmi eux : les technologies Process Industries de Fullscope centrées sur les processus de fabrication industrielle et les solutions Z en gestion des ressources, facturation et transactions financières éditées par Computer Generated Solutions.

Microsoft n'a pas non plus oublié de renforcer son Dynamics AX (anciennement Axapta) dans le domaine de la distribution en mettant la main sur Retail Chain Manager de To-Increase Denmark A/S. Mais aussi sur les offres Retail LS AX Retail et LS POS.NET fournies par LS Retail EHF.

Accroître la verticalité de Dynamics AX pour mieux séduire le entreprises de taille moyenne

Toutes ses proies sont loin d'être de parfaites inconnues. C'est en particulier le cas de Fullscope qui fait partie de son réseau de partenaires privilégié, en qualité de membre de son initiative Industry Builder.

Les raisons qui ont poussées Microsoft à se lancer dans ce quintet de rachats sont multiples. C'est tout d'abord pour lui un bon moyen d'accroître les capacités de personnalisation de Dynamics AX, que d'aucuns jugent encore trop peu flexible.

Toute l'astuce de l'intégration de nouvelles fonctionnalités métiers résidant dans le fait de gagner un précieux temps de paramétrage et d'accélérer d'autant les temps de déploiements. Ce qui peut constituer une stratégie de défense gagnante face à la percée des ERP en mode SaaS tels que Business ByDesign 2.0 ou encore Divalto On demand.     

L'autre raison de ce mouvement de concentration pourrait être bien plus rationnelle, pour sortir Dynamics AX de l'ornière et tailler des croupières aux géants de ce segment de marché que sont SAP Business All-in-One et Oracle JD Edwards EnterpriseOne.

Mais sur un marché de l'ERP estimé par le cabinet Gartner à 23,8 milliards de dollars pour 2008 et attendu en légère croissance d'un peu moins de 3% pour 2009, Microsoft a encore fort à faire. Pas seulement pour rattraper SAP et Oracle, respectivement crédités de 28% et de 14% de parts de marché, mais également Sage et Infor qui le devance du haut de leurs 7% et 6% de parts de marché. Car avec seulement 4% de part de marché, Microsoft est encore loin derrière...  

TIR GROUPE

Annonces Google