IE de nouveau à la baisse

Microsoft est toujours autant challengé par Mozilla, qui semble encore être passé à la vitesse supérieure depuis la sortie de la version 3 de Firefox. Le navigateur touche en effet une cible de plus en plus large d'internautes. Extensions, vitesse d'affichage, sécurité et respect des standards du Web pèsent en faveur du logiciel Open Source.

Compte tenu des innovations limitées introduites dans Internet Explorer 8, il n'est pas dit que Microsoft pourra reconquérir ses parts de marché abandonnées. L'éditeur devra certainement tirer un trait sur l'espoir de revenir un jour au-delà des 80%, face à la dynamique des navigateurs concurrents. Il n'est pas exclu non plus que la Commission Européenne impose à Microsoft de cesser la vente liée de son OS avec IE.

Suggestions de contenus