Vista plus laborieux qu'XP

L'adoption de Vista reste timide, même si en l'espace d'un an, la part de l'OS est passée de 10,6% à 23%. Sur une échelle de temps comparable, Windows XP avait déjà acquis une part de marché plus conséquente, de l'ordre de 37 à 40%. Microsoft a semble-t-il renoncé à séduire les entreprises avec Vista, s'efforçant ainsi lors du CES 2009 de janvier d'insister sur les atouts de Windows 7.

Ce dernier s'apparente d'ailleurs par bien des aspects plus à un correctif de Vista qu'à une véritable nouvelle version du système d'exploitation. Avec Seven, Microsoft a mis l'accent sur la compatibilité matérielle et logicielle, la rapidité et la consommation réduite de ressource. En revanche l'éditeur n'a visiblement pas tiré les leçons du passé en décidant de décliner Windows Seven en 6 éditions.

Suggestions de contenus