Hémorragie d'Internet Explorer

Internet Explorer n'aura finalement fait illusion qu'un mois. Après avoir stabilisé sa part de marché aux alentours de 72%, le navigateur de Microsoft prend une gifle en novembre. Un gouffre sépare toujours IE et Firefox, mais ce dernier n'a néanmoins de cesse de remporter des victoires.

La sortie de la version 3.0 de Firefox semble avoir redynamisé la compétition entre les deux acteurs. Et Mozilla a encore d'autres développements dans son arsenal. Firefox 3.1 s'annonce en effet plus rapide encore. IE 8, qui bien qu'en bêta dispose d'une part de 0,2%, aura fort à faire pour stopper l'hémorragie.  

Suggestions de contenus