Elie Auvray (Jahia) "On ne se tourne plus vers l'Open Source sur le seul critère de la gratuité"

Dans un secteur où la concentration est de mise, avec le rachat récent de Vignette par OpenText, les éditeurs Open Source de gestion de contenu veulent tirer leur épingle du jeu. Jahia insiste sur sa capacité de montée en charge.

JDN Solutions. Que vous inspire le rachat de Vignette par Open Text ?

Elie Auvray. Le rachat de Vigette par Open Text est révélateur d'un mouvement de concentration qui a commencé depuis plusieurs années. Notamment depuis 2006 et le rachat de FileNet par IBM, de Stellent par Oracle ou encore plus récemment et de façon plus surprenante d'Interwoven par Autonomy. Notre point de vue est que les frontières traditionnelles qui sectorisaient les fournisseurs entre eux sont en train d'exploser.

Alors qu'auparavant chacun était plus ou moins spécialisé dans un domaine particulier comme celui du portail, de la gestion de documents ou de la publication de contenu Web, c'est de moins en moins le cas aujourd'hui. Les acteurs présents sur le marché ont vocation à proposer une offre globale de gestion de contenu comprenant toute sa diversité et ses multiples facettes.

Cette nouvelle réalité est poussée par les clients finaux qui cherchent de plus en plus à réduire le nombre de leurs fournisseurs et prestataires pour ne pas multiplier les interlocuteurs et générer des économies d'échelle. Aujourd'hui, ce que veulent les clients c'est un portail, une solution de gestion de contenu, un système de gestion documentaire et de publication Web, le tout disponible dans une interface unifiée et modulaire.

"Certains secteurs comme la banque et l'assurance se tournent maintenant vers l'ECM Open Source"

En quoi l'Open Source peut-il être une réponse pertinente pour les projets ECM ?

On avait coutume de dire il n'y a pas si longtemps que les solutions ECM Open Source représentaient une alternative aux offres propriétaires. Nous disons que cette période est révolue et que les offres Open Source sont devenues des offres à part entière qui tiennent largement tête aux solutions propriétaires. De la même façon, les entreprises ne se tournent plus vers l'Open Source sur le seul critère de la gratuité mais commencent à s'apercevoir qu'en termes de montée en charge et de capacité volumétrique, les performances de ces solutions tiennent largement tête à celles de leurs homologues.

Ce que les entreprises recherchent avant tout ce sont des offres qui sachent répondre à une problématique et à des besoins métiers spécifiques et qui puissent être installées et déployées facilement et rapidement. Or aujourd'hui, les offres Open Source sont bien positionnées pour y répondre de façon pertinente.

Ce qui est aussi intéressant, c'est de constater que des clients qui ne voulaient pas entendre parler d'Open Source pour leur système de gestion de contenu comme la banque, l'assurance ou encore l'industrie sont en train de changer d'avis. Les appels d'offres en matière d'ECM où au moins une solution Open Source n'est pas en lice n'existent plus. La demande dépasse donc largement celle du secteur public et des associations, avec des typologies et des périmètres de projets qui ont fortement évoluées mais qui ne négligent pas la qualité.  

Comment répondez-vous aux attentes des entreprises ?

Aujourd'hui, les collaborateurs sont confrontés à une situation paradoxale. Alors que d'un côté ils utilisent à titre privé des outils de publication de contenus incroyablement unifiés, de l'autre, c'est loin d'être le cas pour leur travail de tous les jours. Or ce décalage peut s'estomper en recourant à des solutions d'intégration de contenus hétérogènes, comme celle que nous proposons autour de Web Content Integration et de notre bus de contenu unifié.

Pour répondre aux besoins des clients, nous ne comptons cependant pas sur un rapprochement. Bien que ce type d'opération puisse générer des synergies en termes de complémentarité de portefeuilles clients, il reste à double tranchant. Il nécessite de faire cohabiter, voire d'intégrer ensemble, des solutions qui peuvent n'avoir rien en commun, ce qui n'est pas le cas de notre offre dont les briques techniques et fonctionnelles ont toujours fait preuve de cohérence.

 

Elie Auvray est P-DG et fondateur de Jahia.

Autour du même sujet

Annonces Google