L'USF passe à l'offensive face à SAP France

Par la voix de son président Jean Leroux, le club des utilisateurs francophones SAP avait bien prévenu qu'il ne comptait pas en rester là face à la décision de l'éditeur de faire grimper le coût de la maintenance logiciel à 22% (lire son interview). Force est de constater qu'il tient aujourd'hui parole en annonçant sa décision de missionner un cabinet d'avocats spécialisé afin de décortiquer dans ses moindres détails les changements contractuels induits par la nouvelle politique tarifaire mise en place par SAP. La pilule a d'autant de mal à passer que les utilisateurs SAP allemands et autrichiens ont pu bénéficier d'un traitement de faveur particulier avec une hausse limitée à 17% de l'offre de maintenance standard contre 22% pour celle des utilisateurs français.

Annonces Google