iOS vs Android vs Windows : quel est le meilleur OS mobile d'entreprise ? iOS vs Android vs Windows vs BlackBerry : tableau de synthèse

Tableau réalisé avec le concours de Richard Prandini, responsable de département innovation numérique au sein du cabinet conseil Solucom.

Comparatif iOS vs Android vs Windows vs BlackBerry
OS MobileAtoutsInconvénients
Source : JDN
Apple iOSQualité de l'OS et connaissance par le grand public (OS simple à appréhender), Qualité des terminaux, Sécurité de l'OS, Mises à jour systématiques de l'OS (qui peut être un inconvénient pour certaines sociétés qui ne peuvent pas bloquer les mises à jour réalisées par les utilisateurs), Parc applicatif très important et de très bonne qualité, Facilité à développer des applications métierTarif des terminaux et pas (ou très peu) de négociation possible avec Apple, Génère un très gros trafic Data et peut poser des problèmes de coûts en roaming
Google AndroidQualité de l'OS et connaissance par le grand public (OS parfois un peu confus à cause des différences entre les fabricants), Parc applicatif très important, Facilité à développer des applications métier, Possibilité d'obtenir des terminaux très peu chers (négociation possible).Hétérogénéité des terminaux, Mises à jour de l'OS dépendant de Google et du constructeur (décalage voir non mise à disposition de certaines versions ou patchs de sécurité), OS plus permissif et plus complexe à sécuriser (certains constructeurs proposent des solutions sur certains terminaux mais cela peut avoir une incidence sur la possibilité de suivre les mises à jour de Google), Génère un très gros trafic Data et peut poser des problèmes de coûts en roaming.
Microsoft Windows PhoneTrès bonne intégration avec les outils Microsoft, Possibilité d'obtenir des terminaux très peu chers (négociation possible), Possibilité de développer des applications compatibles avec Windows et Windows Phone.Parc applicatif réduit, Incertitude sur l'avenir de l'OS mobile.
BlackBerry OSSécurité des terminaux, Consommation data généralement inférieure à celle des smartphones concurrents (intéressant dans un contexte où les utilisateurs se déplacent à l'international).Nécessite une infrastructure propre à BlackBerry (Serveurs BES), Parc Applicatif très réduit, Peu de compétences en développement et donc difficulté à développer des applications, Avenir de BlackBerry incertain