Tablette Microsoft Surface : 8 améliorations attendues

Tablette Microsoft Surface : 8 améliorations attendues Zoom sur huit pistes d'amélioration qui pourraient aider Microsoft à faire décoller ses tablettes tactiles Surface, surtout la déclinaison Pro.

Alors que Windows 8 va bientôt passer à Windows 8.1, Microsoft devrait aussi en profiter pour mettre à jour ses tablettes Surface. Le géant de Redmond commencera vraisemblablement par une nouvelle Surface RT puis par une Surface Pro 2, s'il suit le même calendrier que l'année écoulée.

Microsoft n'a jamais donné d'informations sur les ventes réalisées pour ces deux tablettes, mais la plupart des analystes ont estimé que les vents avaient été décevantes, notamment celles de la Surface RT, la tablette ARM embarquant Windows RT (lire notre article : Windows 8, les licences et leurs différences).

Lors des tests réalisés par le JDN, ou par nos confrères, plusieurs critiques ont été émises au sujet des deux tablettes Surface Pro et Surface RT. Autant de points que Microsoft pourrait améliorer. Voici huit modestes suggestions d'amélioration qui pourraient aider Microsoft à faire décoller ses tablettes, et notamment sa Surface Pro.

1- Baisser le prix

Il faut compter au minimum 1 000 euros pour une Surface Pro avec un clavier. Pour ce prix, certains peuvent préférer acheter un (voire deux !) ultrabook, mieux taillé pour leurs besoins professionnels (voir les autres pistes d'amélioration). Idem pour la Surface RT. Elle est vendue à partir de 489 euros, alors que la concurrence, sous ARM, propose des tablettes Android relativement comparables pour deux fois moins cher.

2- Améliorer l'autonomie de la batterie

La faiblesse de l'autonomie est un vrai point noir pour la tablette de Microsoft, surtout pour la Surface Pro (à peu près 3h en usage intensif). La nouvelle génération de processeur Atom Haswell d'Intel devrait aider Microsoft sur ce point (lire notre article : Les processeurs Intel Haswell au secours de Windows 8). A noter que ce défaut d'autonomie de batterie n'affecte pas la Surface RT, qui dispose d'un système de veille efficace. Lors de nos tests, son autonomie, pour un usage de bureautique, surf et utilisation d'applications, s'est élevée à plus de 7 heures, ce qui est très honorable.

3- Régler le problème d'inclinaison de la béquille

L'angle d'inclinaison (de 26 degrés) des tablettes Surface est fixe. Les deux modèles, RT et Pro, ne permettent donc pas d'optimiser la position de l'écran, ce qui s'est révélé être un défaut assez gênant mis en avant par de nombreuses critiques

4- Inclure Office à la Surface Pro

Word 2013, Excel  2013, PowerPoint 2013, et OneNote 2013 sont préintégrés à la Surface RT. Manque donc à l'appel seulement Outlook, qui va cependant arriver avec Windows RT 8.1. En revanche, dommage que la Surface Pro n'inclut pas Office, surtout pour son prix et son positionnement "pro"...

5- Alléger la tablette

Les tablettes Surface sont assez lourdes, surtout la Surface Pro (930 grammes), 37% plus lourde que la Surface RT (680 grammes, alors que d'autres tablettes passent sous les 600 grammes). Plusieurs critiques ont d'ailleurs jugé assez inconfortable de tenir d'une main pendant un certain temps la Surface Pro. Or, la légèreté aide les tablette à être véritablement mobiles...

6- Mieux gérer la chaleur

Lors de notre test, la Surface Pro avait beaucoup chauffé lorsque plusieurs applications étaient lancées. Là encore, la nouvelle génération de processeur Haswell pourrait aider Microsoft à mieux gérer ce problème.

7- Mieux intégrer le stylet

Comme nous le signalions lors de notre test, le stylet de la Surface Pro est un accessoire utile qui aurait sans doute mérité d'être mieux exploité. En outre, il ne s'avère pas très confortable à prendre en main en raison de la présence de son support d'attache permettant de le fixer à une encoche sur le côté de la tablette (la même que celle utilisée pour charger la batterie). On regrette toujours à ce sujet que Microsoft n'ait pas opté pour un fourreau dissimulé dans le châssis, pourtant suffisamment large pour l'accueillir. En l'état, la prise en main de la tablette avec le stylet accroché sur le côté n'est pas des plus confortables.

8- Proposer la connexion 4G

Selon les dernières rumeurs, la Surface RT de deuxième génération devrait changer de puce (une puce Qualcomm prenant la place de la puce Nvidia) pour pouvoir proposer une connexion en 4G. Une option qui serait intéressante, y compris pour la Surface Pro 2. Cette dernière pourrait en effet être commercialisée une fois le réseau 4G déployé dans de nombreuses grandes villes de France...

Annonces Google