Les alternatives à Office sur mobiles

Les alternatives à Office sur mobiles La suite bureautique Microsoft Office Mobile sur smartphones et tablettes est réservée aux abonnés Office 365. Mais des alternatives gratuites ou non existent sur Android et iOS.

En annonçant cet été l'arrivée d'Office sur les smartphones et tablettes iOS et Android, Microsoft a en réalité soufflé le chaud et le froid. Car pour l'heure, seules sont disponibles des apps mobiles Office pour visualiser et éditer des documents (Word, Excel et Powerpoint). Et ce pour les utilisateurs ayant contracté un abonnement à l'offre bureautique cloud Office 365. Pour les autres, l'accès à Office en mobilité n'est pas possible. Ou plutôt si, mais via les Office Web Apps dont les fonctionnalités sont moins nombreuses et abouties que pour Office 365.

En attendant que Microsoft ait fini de développer de véritables apps natives iOS et Android d'Office, des alternatives existent. Parmi elles, on trouve notamment Google QuickOffice (sur iOS et Android), récemment passé en gratuit. Mais également la nouvelle mouture de la suite bureautique phare d'Apple iWork (Pages, Numbers et Keynote) pour iPhone et iPad (iOS) et gratuit pour les acheteurs de nouveaux terminaux iOS 7 (lire l'article : Test de l'iPad Air, est-il fait pour travailler ?). Autre alternative : ThinkFree Mobile Pro pour smartphones et tablettes Android.

Parmi les nombreuses suites bureautiques mobiles présentes sur le marché, on notera par ailleurs l'existence de deux offres 100% cloud. A savoir : CloudOn Pro et OnLive Desktop. Disponibles par abonnement, elles ne manquent pas d'atouts, mais nécessitent en revanche une connexion web permanente. 


Le tableau de synthèse des alternatives à Office sur mobile
Version Android Version iOSStockage cloud inclusPrix (hors promotion)
Source : JDN Tech
Google / QuickOfficeOuiOuiOui (15GB d'espace de stockage à partager entre Google Drive, Gmail et Google+)Gratuit
Picsel / Smart Office 2OuiOuiNon (mais accès natif vers Box, Dropbox et Google Drive)8,99 euros
Citrix Byte Squared / Office 2 HDNonOuiNon (mais accès natif vers Dropbox et Google Drive)6,99 euros
Apple / iWork 2.0NonOuiOui (5GB via iCloud)Gratuit pour les acheteurs d'iPad et iPhone sous iOS 7 et les utilisateurs de la V1. Payant pour les autres : 9,99 euros pour chaque brique bureautique (Pages, Numbers et Keynote)
Hancom / ThinkFree Mobile ProOuiNonOui (1GB) et accès natif vers Box et Google Drive6,67 euros
Mobile Systems / OfficeSuite Pro 7OuiNonNon (mais accès natif vers Box, Dropbox, Skydrive, SugarSync et Google Drive)11,10 euros
DataViz / Documents To GoOuiOuiNon (mais accès natif vers Dropbox, Box, SugarSync et Google Drive)7,45 euros (Android) et 8,99 euros (iOS)
Infraware / Polaris OfficeOuiOuiNon (mais accès natif vers Dropbox, Box et Google Drive)Gratuit (Android) et 17,99 euros (iOS)
CloudOn / CloudOn Pro OuiOuiNon (mais accès natif vers Dropbox, Box, Skydrive et Google Drive)2,99 dollars par mois ou 29,99 dollars par an
OnLive / OnLive DesktopOuiOuiOui (2GB et accès natif à Dropbox)4,99 dollars par mois (version Plus)

Test : QuickOffice, iWork et Office Suite Pro 7 sur le grill


 Google / QuickOffice 

quick
Quickword gère l'insertion d'images. © Capture JDN

Racheté en juin 2012 par Google, QuickOffice permet de lire, créer et éditer des fichiers au format doc/docx, xls/xslx et ppt/pptx. Les trois briques logicielles proposées sont Quickword (traitement de texte), Quicksheet (tableur) et Quickpoint (présentation).

Cette solution bureautique mobile gratuite est bien pratique pour dépanner, mais présente quelques défauts. Ainsi, dans Quickword, les liens intradocument ne fonctionnent pas, sachant que Quicksheet ne réagit pas de la même façon en fonction des terminaux.

Alors que sur smartphone Android on rencontre des problèmes d'affichage (disparition d'intitulés de colonne, couleurs manquantes...) mais aucun problème de gestion des formules, sur iPad les dysfonctionnements sont différents. A savoir : le tableur ne présente pas de problème d'affichage, mais engendre des erreurs, notamment dans les valeurs de cellules. Embêtant. Concernant Quickpoint, l'insertion de commentaire sur une slide est possible sur tablette mais pas sur smartphone. La lecture du fichier .ppt que nous avons testé est restée incomplète (aussi bien sur iOS que sur Android) avec dans notre cas un slide seulement affiché sur les quatre de notre présentation.


 Apple / iWork 2.0

iWork est la suite bureautique d'Apple pour iOS. Elle s'articule autour de Pages (traitement de texte), Numbers (tableur) et Keynote (Présentation). Dans sa version 2, iWork inaugure le partage de documents, stockés dans le cloud d'Apple, via un lien. Sachant qu'un fichier peut être partagé jusqu'à un maximum de 20 personnes.

Concernant Pages, sur un fichier doc importé, on a pu remarquer quelques problèmes d'affichage (voir capture d'écran ci-dessous) ainsi que plusieurs décalages de titre. En revanche, pour Numbers, le tableur testé s'est parfaitement bien affiché, sans aucun souci particulier sur les valeurs de cellule. Enfin, Keynote 2.0 s'avère très agréable à prendre en mains et particulièrement généreux en matière de fonctions proposées (effets de transition, compositions, accès aux notes...). 


ipad
Problème d'affichage d'un graphique dans Apple Pages. © Capture JDN

 Mobile Systems / OfficeSuite Pro 7

Disponible uniquement sur Android, Office Suite Pro 7 que nous avons testé sur smartphone dispose de nombreuses qualités. Tout d'abord, on apprécie la mise à disposition de nombreux modèles de document, utiles pour gagner du temps (7 modèles doc, 9 modèles ppt et 12 modèles xls). Dans le module Document (traitement de texte), il est possible d'insérer des notes en provenance d'Evernote sachant que les liens intradocument fonctionnent sans problème. En revanche, on note quelques problèmes de superposition de titres dans des graphiques.

Le module Feuille de calcul (tableur) n'a pas présenté de défaut particulier sur notre fichier xls de test - commun aux trois solutions testées dans cet article. La fidélité d'affichage est bien au rendez-vous, et aucun souci avec des valeurs de cellule n'est à signaler avec notre document de test. Mention spéciale au module Présentation qui a été le seul à afficher un slide ppt dans son intégralité (4 slides sur 4) alors que QuickOffice Quickpoint et Keynote ont buté sur l'affichage de 3 slides sur 4 de ce même document. En revanche, on regrettera le faible nombre d'options d'édition proposées pour ce module (à savoir simplement la possibilité d'augmenter/diminuer le retrait ou insérer/supprimer des puces). Mais étrangement, aucune possibilité de changer de police, de mise en gras ou surlignage n'est proposée, tout du moins sur smartphone Android.


officepro
Office Suite Pro 7 est fonctionnellement limité. © Capture JDN

Annonces Google