Le Big Data dépoussière les bibliothèques de recherche

site de la royal society of chemistry.
Site de la Royal Society of Chemistry. © Capture / JDN

La Royal Society of Chemistry, société savante britannique, dont l'objectif est de faire progresser la recherche en chimie, a entrepris en 2010 un vaste effort afin de rendre les données qu'elle possède plus simple d'accès. Mobilité, réseaux sociaux, elle fait feu de tout bois pour atteindre cet objectif et, en 2011, ses dirigeants ont fait appel à MarkLogic, éditeur de la base NoSQL éponyme. L'objectif du projet était alors de mettre sur le Web la bibliothèque de recherche. 1 million d'images, des centaines de milliers d'articles et des millions de fichiers ont été chargés dans le nouveau système puis mis en ligne sur trois sites créés pour répondre aux besoins du RSC. Fin 2013, le nombre de visiteurs s'était accru de 38%, le volume de recherche de 70%.

Suggestions de contenus