L'intêret financier avant tout

Les motivations des pirates restent la recherche du profit, même si dans 24% des cas l'attaque a été menée dans le but de défacer un site, c'est-à-dire généralement de modifier la page d'accueil pour y laisser un message. Les sites gouvernementaux sont d'ailleurs souvent la cible de ce type d'opération sur Internet.

En septembre 2008, c'était le site du LHC, l'accélérateur à particules, qui avait été défacé. Les attaquants, dans un message, déclaraient avoir voulu signaler les vulnérabilités du site. Le defacement est souvent utilisé à des fins d'activisme (dans un sens très large...).

Outre les defacements, l'intention de nuire, et surtout de générer un bénéfice, prévaut, que ce soit par l'installation de codes malveillants, ou le vol de données sensibles. Ces données sont alors souvent revendues pour être exploitées afin de dérober de l'argent.
Suggestions de contenus