Certicom échappe à RIM au profit de VeriSign

Le constructeur canadien du BlackBerry avait tenté, par le biais d'une OPA hostile, de faire main basse sur l'éditeur spécialisé dans le chiffrement, Certicom. Mais RIM avait finalement dû renoncer, en raison d'une décision de justice et de l'opposition du comité de direction de Certicom. L'éditeur a en revanche été plus à l'écoute de la proposition d'acquisition amicale de VeriSign. Les deux entreprises ont ainsi conclu un accord pour un prix de rachat de 57,7 millions d'euros. RIM proposait de son côté 41,4 millions d'euros, un prix qui selon Certicom sous-évaluait la valeur de l'entreprise. L'acquisition par VeriSign devrait être finalisée fin mars.

Annonces Google