Une bourse aux numéros de carte

Les cybercriminels ont leur place de marché pour vendre services et biens. Entre juillet 2007 et juin 2008, Symantec a mené l'enquête sur les forums et autres lieux de discussion des pirates. Il semble ainsi que les biens les plus vendus sur le marché noir soient les informations relatives à des cartes bancaires.

L'éditeur justifie ce fait par la multitude de moyens exploitables pour collecter ses données et les utiliser ensuite dans des schémas de fraude. Il est en relativement simple d'effectuer des achats sur Internet muni d'un simple numéro de carte bancaire.

Suggestions de contenus