Gérard Rio (Assises de la Sécurité) "2010 verra l'émergence d'une économie sécuritaire"

L'édition 2009 des Assises de la sécurité a lieu du 7 au 10 octobre à Monaco. Son fondateur fait le point sur la crise, les grandes tendances, dont l'économie sécuritaire.

JDN Solutions. La crise est le sujet de la table ronde d'ouverture des Assises de la sécurité 2009 qui se tiendront du 7 au 10 octobre prochain à Monaco. Quel a été son principal impact sur les problématiques de sécurité informatique ?

Gérard Rio. Du point de vue des responsables des systèmes d'information, la crise a contribué à confirmer les investissements qui avaient été décidés durant les mois et années précédentes en matière de sécurité IT. D'autres dépenses ont a contrario été bloquées en vue de réaliser des économies. 

La mise en œuvre des projets déjà initiés par les RSSI a ainsi été accélérée, et les dates de mise en production avancées. C'est notamment le cas dans le secteur bancaire et financier qui devait assurer l'application de nouvelles directives sur le plan de la sécurité. Nous le voyons d'ailleurs à quelques jours de l'édition 2009 des Assises de la sécurité. Cette année le nombre d'inscriptions a augmenté de 20%. 

A l'occasion de cette édition, vous avez également décidé de créer un pôle de réflexion sur la question de la sécurité dans le monde de la santé ?

Notre volonté est de créer un véritable pôle sur cette question qui perdure dans le temps. C'est un premier pas dans ce sens. L'idée est en effet de créer d'autres pôles les années suivantes sur des thématiques particulières. Nous avons voulu commencer par la santé car il s'agit d'un domaine qui touche absolument tout le monde. Et les investissement en sécurité informatique dans l'univers de la santé sont stratégiques.

"L'objectif est de jouer le rôle d'un réseau social pour le monde de la sécurité informatique"

A travers ce pôle, nous avons pour vocation de couvrir toutes les questions directement ou indirectement liées à la sécurité en matière de santé, des enjeux managériaux touchant à l'analyse des risques en passant par les risques de sécurité publiques en tant que tels, comme par exemple ceux liés à la grippe A en ce moment, et bien sûr la manière de gérer la confidentialité des données patients.

Mais les Assises continuent à couvrir tous les aspects de la sécurité informatique : l'intelligence économique, le cyberdroit, la cyberdéfense, la gouvernance de la sécurité en entreprise... L'objectif est de jouer le rôle d'un réseau social pour le monde de la sécurité informatique, en proposant une plate-forme d'échanges, de rencontres, de confrontations...

Avez-vous déjà commencé à envisager les sujets qui pourraient être abordés l'année prochaine ?

Oui. Nous réfléchissons notamment à une thématique qui serait liée à la notion d'économie sécuritaire qui commence à émerger. Les décisions qui seront prises dans la foulée du G20 de Pittsburgh entraineront en effet des clauses sécuritaires nouvelles pour 2010.

Nous ne sommes pas non plus insensible à l'informatique verte. Ce domaine engendre en effet l'apparition de nouvelles normes écologiques qui entrainent l'émergence de nouveaux risques, et donc de nouvelles pratiques de sécurité. Du côté des pôles, nous planchons sur la création d'un pôle sur les enjeux de sécurité des collectivités territoriales.

 

Gérard Rio est président de DG Consultants et organisateur des Assises de la sécurité. 

Autour du même sujet

Annonces Google