Hervé Bayard (Nature & Découvertes) Nous sauvegardons sur disque un historique de données d'une semaine, ce qui nous permet d'assurer des restaurations rapides

Vous évoquez des filtrages réalisés en amont d'OfficeScan. Quel type de pare feu utilisez-vous ?

Nous avons retenu la technologie Netasq. Cette solution a retenu notre attention pour son mode objet, ainsi que sa simplicité d'administration. Ce pare feu centralise le contrôle des entrées et sorties pour l'ensemble du réseau MPLS, ce qui couvre le siège et les boutiques. Cette architecture nous permet d'optimiser au mieux la sécurité en ce qui concerne les échanges avec Internet.

Les flux sortants sont plus nombreux. Les quelques liaisons entrantes que nous avons concernent des accès nomades. Nous faisons appel à l'outil Checkpoint Connectra pour chiffrer ces accès grâce au protocole SSL [ndlr Secure Sockets Layer]. Cette solution est principalement utilisée par les directeurs régionaux et les responsables de maintenance. 

Réfléchissez-vous à la mise en place d'un plan de reprise d'activité, ou PRA ?

Avec les solutions de sauvegarde que nous avons déployées, nous pouvons dire que nous avons un premier niveau de PRA qui tient la route. En cas de problème important sur le réseau, le système d'information des magasins peut également fonctionner de manière autonome. Même coupé du système central, il peut continuer à délivrer environ 80% de ses fonctionnalités. C'est prévu. Il est vrai que ces mesures pourraient être encore améliorées. Nous y réfléchissons.

Au niveau du système de sauvegarde, nous avons opté pour une sauvegarde sur disque d'une semaine, au lieu de quelques jours en moyenne dans la plupart des entreprises. Certes c'est plus cher, mais ce choix nous permet de réaliser des restaurations de manière plus rapide. Pour les sauvegardes plus anciennes, nous avons également une infrastructure de sauvegarde sur bandes qui peut couvrir un historique d'un an, voire plus pour certaines informations.

Plan de reprise d'activité