Le découvert bancaire de trop

Noël est généralement l'occasion de faire des dépenses, au risque parfois de descendre dans le rouge. Le premier à en profiter  pourrait bien ne pas être les banquiers, mais un pirate qui adressera un email avertissant l'internaute de problèmes sur son compte, et possiblement d'un découvert.

Les phishing ciblant les institutions financières et les services de paiement sont les plus répandus. Selon l'APWG, ils représentent 92% à 94% de l'ensemble des emails de phishing. Les données bancaires ne doivent jamais être transmises par email. Les banques n'informent plus leurs clients par email de pannes ou anomalies sur des comptes.

Suggestions de contenus