Une facture douloureuse

Les achats sur Internet sont fréquents. Rien d'étonnant donc à recevoir des bordereaux de livraison ou une copie de facture en pièce jointe. Mais les cybercriminels sont attentifs aux usages. Pour maximiser leurs revenus, ils cibleront donc les pratiques les plus répandues.

Ils pourront ainsi envoyer des factures fictives, généralement en usurpant l'identité d'un service en ligne authentique susceptible d'avoir été utilisé par l'internaute. L'email contient en pièce jointe une fausse facture ou un bordereau d'envoi. Il sera demandé au destinataire de confirmer ou annuler sa commande, et pour cela de saisir sur un faux site des données bancaires.

Suggestions de contenus