SEO Camp : d'un Bar Camp à la fédération internationale du référencement

SEO Camp : d'un Bar Camp à la fédération internationale du référencement Née lors d'un petit événement parisien, l'association organisatrice de SEO Camp'us rayonne aujourd'hui dans tout le monde francophone. Retour sur le parcours de cette organisation fédérant les professionnels du référencement naturel.

Pas sûr que les initiateurs de l'association SEO Camp, aient prévu, à l'origine, l'ampleur qu'allait prendre leur idée. Car si la structure a été montée en mars 2008, elle a en réalité été imaginée dès fin 2007, lors d'un Bar Camp organisé à Paris par deux référenceurs, Alexandre Villeneuve et David Degrelle. C'est lors de cet événement assez confidentiel qu'a émergé la volonté de lancer une association dévouée au référencement. Une organisation qui porte chaque année l'événement SEO Camp'us - dont la prochaine édition se tiendra mi-mars près de Paris.

Une logique de passion et de partage

"Les précédentes associations étaient pilotées par des agences. Ces expériences infructueuses nous ont permis de préférer adopter une autre stratégie", raconte Philippe Yonnet, actuel président de l'association SEO Camp et présent lors de ce Bar Camp fondateur. Alexandre Villeneuve, qui a également présidé l'association, a déjà détaillé cette stratégie. "Sur l'expérience des ratés des associations précédentes SEMA7 et IPEA, nous pensions qu'il ne fallait pas être dans une logique 'métier', mais une logique 'passion', car de nombreux amateurs du référencement ne sont pas des professionnels. C'est d'ailleurs à partir de cette idée qu'a été fait le choix de n'accepter que les adhésions de personnes physiques participant en leur nom propre."

Concrètement, cela oblige les membres à adhérer à titre individuel, et non en tant que représentant d'une entreprise. Voulant regrouper webmasters, référenceurs in house, consultants indépendants, employés d'agences spécialisées mais aussi amateurs passionnés, l'association se fixe avant tout comme objectif de partager des connaissances, mais aussi de faire (re)connaître le métier de référenceur.

philippe yonnet seo campus 2012
Philippe Yonnet, actuel président de l'association SEO Camp, lors de SEO Camp'us 2012 © JdN

"Faire découvrir des choses nouvelles, parfois très pointues"

Ses premiers événements parisiens, des rencontres conviviales, donnent assez vite l'envie à l'association de se développer en Province, mais aussi d'organiser un événement sur deux jours dédié au référencement, le SEO Camp'us, dont la première édition a lieu en février 2008. "L'esprit du programme, c'est d'apporter aux participants un contenu riche et inédit, et de leur faire découvrir des choses nouvelles, parfois très pointues, en s'appuyant sur des intervenants capables de vulgariser les aspects les plus difficiles d'accès de leur discipline", écrivait Alexandre Villeneuve quelques mois avant le premier SEO Camp'us. Une philosophie qui se perçoit encore aujourd'hui (lire notre article : "SEO Camp'us : la programmation 2013 dévoilée et commentée").

Une fois la décision prise, l'association, qui ne reçoit pas de subventions, se lance dans l'organisation d'un événement qui doit lui coûter 20 fois plus que ce dont elle dispose en caisse. "Ce sera à l'Usine, près de Paris et du Stade de France, car c'était l'un des rares lieux à pouvoir adapter son tarif à l'affluence."

"Nous prenons des risques chaque année"

L'affluence de ce premier événement sur deux jours sera finalement dans la fourchette haute de la prévision. "Nous avions alors en effet pris un risque, mais nous en prenons un chaque année", rappelle aujourd'hui Philippe Yonnet. Depuis, l'événement a eu lieu tous les ans, toujours au même endroit, piloté bénévolement par des professionnels du SEO, tous déjà bien occupés dans leur vie professionnelle. Cette année, l'affluence attendue est encore en progression.

Mais ce n'est pas le seul développement qu'ait connu l'association. Aujourd'hui, elle rayonne aux quatre coins de l'Hexagone, avec des apéros, BarCamp et des "Speed Recruiting" fréquents, à Marseille, Toulouse, Lyon, Nantes ou Strasbourg, entre autres. L'association est également présente dans d'autres pays francophones, organisant des événements en Belgique, préparant un SEO Camp au Quebec, et compte bien rester présente au Maghreb, même si le printemps arabe n'a pas facilité les choses. "Des Espagnols ont aussi frappé à notre porte", annonce Philippe Yonnet.

FISEO, pour Fédération Internationale du SEO

Face à ce développement international, l'association a dû changer son statut pour pouvoir adopter une organisation fédérale, plus décentralisée. Le conseil d'administration a baptisé cette fédération internationale "FISEO", pour Fédération Internationale du SEO. "Au passage, cela nous amène à faire sauter un verrou : l'impossibilité pour une personne morale d'adhérer à l'association", explique le site de l'association. "Jusqu'ici, seules les personnes physiques pouvaient adhérer. Cette mesure avait été mise en place initialement pour éviter que l'association ne devienne un cartel ne représentant que quelques agences. Après quatre ans de vie, le fonctionnement de l'association est bien établi, et le risque de dérive est devenu nul."

Annonces Google