Accord Yahoo / Microsoft : retour sur une révolution pour le référencement David Degrelle (1ère Position) : "Nous attendons que les déclinaisons locales de Bing passent en version complète"

Un futur incertain pour Yahoo ?

Même si nous ne connaissons pas encore les tenants et les aboutissants de cet accord (qui n'a d'ailleurs pas encore été validé, ni par le gouvernement américain, ni par les actionnaires des deux camps), l'arrivée d'un nouveau moteur avec l'ambition et les moyens financiers et technologiques pour concurrencer Google ne peut être qu'une bonne nouvelle en soit, tant la position de Google est devenue, spécialement en Europe, dominante au fil des années.

david degrelle est le p-dg de 1ère position.
David Degrelle est le P-DG de 1ère Position. © 1ère Position

Le passé nous a montré que toutes les tentatives de consolidation des moteurs se sont soldées par la disparition d'un des deux moteurs fusionnés, voire les deux, et cela sans réussir à créer une nouvelle valeur. Qui se souvient encore d'Inktomi racheté par Yahoo!, AlltheWeb et Altavista rachetés par Overture, lui-même racheté par Yahoo!. Je crains que les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, nous amène à voir Bing prendre des parts de marché à Yahoo! sans réussir pour autant à grignoter des parts de marché à Google.

Bing permettra de bénéficier d'une visibilité sur deux moteurs

En Europe, cet accord n'aura qu'un impact léger, pour le moment, puisque rien que pour la France, la part des deux moteurs représente 5%, pas de quoi faire trembler le roi Google. Cependant l'avantage que nous pouvons y voir en tant que référenceur, c'est que s'intéresser au seul algorithme de Bing pourra permettre de bénéficier d'une visibilité sur les deux moteurs Yahoo! et Bing, en faisant d'une pierre deux coups pour gagner 5% d'audience supplémentaire.

"Le pire danger de Google, c'est Google lui-même"

Concernant les deux acteurs, nous espérons que Yahoo! et Bing continueront d'investir massivement en R&D pour proposer des résultats toujours plus pertinents. Bing a fait de réels progrès en ce sens. Mais nous attendons également que les versions locales soient rapidement proposées en Europe, car la version complète de Bing n'est pour le moment disponible qu'aux Etats-Unis, et nous avons en Europe qu'une version très légère.

Yahoo! et Bing devront également se réapproprier les acteurs du Search Marketing, comme cela semble être la stratégie de Bing avec le lancement de son Webmaster Center et des guides associés pour séduire la communauté des référenceurs, ce qui est un signe d'ouverture intéressant à souligner.

Mais nous attendons surtout que le nouveau couple développe ses parts de marché et ses investissements publicitaires pour toucher le grand public, pour arriver à générer une audience moteur suffisamment importante pour relancer l'intérêt de travailler sur d'autres moteurs que Google. Enfin, ce que nous pourrions attendre pour relancer cette fois notre intérêt à proposer Yahoo! / Bing dans nos plans médias, c'est que la nouvelle régie propose une remise agence de 15% là où Google a décidé de supprimer toute remise ou rétrocession aux apporteurs d'affaires depuis le 1er janvier 2009.

Une place demeure pour de nouveaux acteurs

Sur le plan du marché du Search, reste un trou béant entre un moteur détenant 90% des parts de marché et un moteur en détenant 5%. Il laisse une place éventuelle à un nouvel acteur si celui-ci arrive à apporter une rupture forte en termes d'usage, comme cela commence à être le cas avec les réseaux sociaux (Facebook) ou les sites de micro-blogging (Twitter) qui proposent également des moteurs de recherche en réalité.

Ainsi la recherche en temps réel et sur des informations ayant une durée de vie très courte offre des opportunités très intéressantes pour permettre à un moteur en temps réel de trouver sa place à terme dans le baromètre des moteurs de recherche. Mais d'autres pistes se profilent également, notamment du côté de la recherche de plus en plus géolocalisée pour aller jusqu'à trouver des informations et des contenus pertinents.