Quand Flash et référencement s'affrontent au Puy du Fou La question du Flash

A partir du moment où Synodiance prend en charge le référencement du site du Puy du Fou, deux sites vont se succéder. En 2005, une nouvelle version du site de l'époque voit le jour, rapidement suivie, l'année suivante, d'un site complétement refondu.

Lors de la refonte complète du site en 2006, une exigence : un site 100% Flash

"A l'occasion de cette refonte, nous avons mis des contraintes supplémentaires : nous voulions en effet un site 100% en Flash. En termes d'image, c'est beaucoup mieux pour nous. Le Flash permet à l'internaute de naviguer dans le site de façon homogène entre chacun des spectacles que nous proposons, sans rupture", se remémore David Nouaille, directeur de la communication du Puy du Fou.

C'est la technologie Parallax qui a été choisie. Les visiteurs du site Web naviguent sur le site comme s'ils visitaient le parc à pied, ou en ULM.

sur le site en flash, la navigation se fait en ne changeant jamais d'url.
Sur le site en Flash, la navigation se fait en ne changeant jamais d'URL. © Puy du Fou

Face à ce qui est couramment décrit comme la pire des technologies à référencer, le Flash, il fallait trouver des solutions pour permettre au site de développer son audience et d'apparaître sur des mots clés ou expressions ciblées par le parc de loisirs.

"Flash et référencement ne sont pas compatibles quand ils ne sont pas pris en compte en amont. Ici, ce n'était pas le cas puisque nous partions d'un site nouveau, complètement refondu", ajoute Jean-Pascal Thys, directeur de la gestion du savoir et de l'innovation chez Synodiance.

Autour du même sujet