Google Analytics : 5 méthodes pour trouver les mots clés "Not Provided" 1- Compléter Google Analytics par Google Webmaster Tools

c'est lorsque google a chiffré en ssl (via le fameux 'https') ses pages de
C'est lorsque Google a chiffré en SSL (via le fameux "HTTPS") ses pages de résultats, pour les utilisateurs connectés, fin 2011, que les requêtes "not provided" ont commencé à se multiplier dans Google Analytics. © joerg-habermeier-fotolia

Depuis plusieurs mois, Google a décidé de masquer aux utilisateurs de Google Analytics et des autres outils de Web Analytics les mots clés tapés dans son moteur de recherche générant du trafic. Désormais, les mots clés tapés par des internautes connectés à ses services (Google+, Gmail...) apparaissent comme étant "not provided" dans Google Analytics, privant les SEO de données précieuses pour leur travail.

Plusieurs solutions existent pour essayer de connaître les mots clés qui se cachent derrière ce "not provided". Ces méthodes ne sont cependant pas toujours simples à mettre en place, et ne donnent pas un résultat pleinement satisfaisant. En clair, il est impossible de récupérer avec certitude 100% des mots clés "not provided".

1- Webmaster Tools

La première méthode, qui est aussi la plus simple, n'est pas toujours bien maîtrisée par les analystes web, mais elle est en revanche très bien connue des SEO : utiliser Google Webmaster Tools.

Pas encore (?) affectés par les mots clés "not provided", ces outils pour webmasters fournis par Google proposent gratuitement un rapport analysant les mots clés générant du trafic organique. Ils donnent pour chaque requête le nombre d'impressions des pages du site dans les résultats, et le nombre de clics que ces pages ont attiré. La position moyenne des pages pour chaque requête est aussi affichée. Même des requêtes ayant affiché le site moins de dix fois sur un mois sont fournies, comme le montre la capture d'écran ci-dessous.  Les données de Google Webmaster Tools peuvent être reliées à un rapport Google Analytics, dans lequel elles seront d'ailleurs plus facilement manipulables.

 Avantages : cette méthode est l'une des plus simples, et présente sans doute l'un des meilleurs ratios simplicité / efficacité. Les données obtenues peuvent aussi être croisées avec celles obtenues par d'autres méthodes (voir la suite du dossier).

 Limites : c'est l'outil de Google, et rien n'empêche le géant californien de ne pas montrer toutes les données. En outre, "toutes les requêtes n'y figurent pas, et cet outil montre assez vite ses limites pour les sites d'envergure", estime Olivier Vit, consultant Google Analytics de l'agence Resoneo.

google webmaster tools permet d'analyser des milliers de requêtes qui font
Google Webmaster Tools permet d'analyser des milliers de requêtes qui font apparaître un site (8 119  sur la capture, en haut à droite). Même des requêtes qui auront fait remonter le site moins de dix fois (colonne "Impressions" < 10) apparaissent dans l'outil. © capture - GWT

 

Google / Référencement naturel