AMD ne possèdera plus que 34,2% de sa production

En octobre, AMD avait annoncé sa décision de se séparer de son activité de production, qui devenait alors une société à part entière dont le capital était partagé avec Advanced Technology Investment Company (ATIC), un investisseur de l'émirat d'Abou Dhabi. Compte tenu de la crise économique, de la chute de son action en bourse et de ses difficultés financières, AMD a dû revoir les conditions de cette scission. Le fondeur possèdera ainsi une part moindre du capital (environ 34,2%) de la nouvelle entité, Foundry Company. ATIC voit en revanche sa part progresser jusqu'à approximativement 65,8%. Quant au fonds public Moubadala Development, il va acquérir 58 millions d'actions d'AMD à un prix révisé pour prendre en compte la baisse de la cotation des derniers jours. AMD fournira également à Mubadala 5 millions de warrants additionnels pour l'achat d'autres actions d'AMD, pour un total de 35 millions de warrants (un warrant est un contrat conférant à son détenteur le droit d'acheter ou de vendre une quantité donnée d'actions, à un prix déterminé d'avance).

Annonces Google