Secteur IT : vers une croissance nulle en France sur 2009 Des secteurs économiques plus ou moins touchés

En dépit de la pertinence des produits et des projets proposés par les acteurs du monde de l'informatique, les besoins des clients vont aussi dépendre en 2009 de la santé de leurs différents secteurs d'activité.

Selon les prévisions du Syntec, c'est bel et bien le secteur de l'énergie et le secteur public qui devraient porter le plus de projets informatiques d'envergure, avec une croissance attendue de 5%.

De manière assez surprenante, le secteur financier devrait également apporter de la croissance, malgré la crise financière et la baisse des budgets, du fait des contraintes règlementaires et de conformité de plus en plus fortes. Le Syntec Informatique table sur une croissance des projets de 2% dans ce secteur.

Une pression sur les prix "à la limite du supportable"

Dans le secteur des télécoms et des médias, les volumes d'activité devraient également être corrects, mais la pression sur les prix est bien là, "à la limite du supportable", selon Jean Mounet.

Un constat que partage Pierre Marty, du cabinet PricewaterhouseCoopers. "On peut s'attendre à une grosse pression sur les prix et l'engagement, d'où la question très importante de la politique des prix pratiqués", expliquait-il à la dernière rencontre de l'Afdel, le 9 avril dernier. De fait, 63% des dirigeants des grandes SSII anticipent une baisse des prix alors qu'ils n'étaient que 23% un an auparavant.

Enfin, les secteurs de l'industrie, du BTP, du commerce et de la distribution devraient connaître des difficultés importantes, grèvant les budgets IT. "Sur ces secteurs, la décroissance est attendue", prévient Jean Mounet.

SSII