Dell met un bout de Chine dans ses smartphones

Après un échec dans le domaine des PDA, le constructeur veut croire à un nouveau départ sur le marché des smartphones. Le lancement en Chine d'ici la fin de l'année d'un modèle sous Open Mobile System se précise.

2009, l'année du smartphone ? Cela pourrait être le cas pour Dell. Surtout depuis que son sémillant P-DG Michael Dell a confirmé ses intentions d'en découdre avec les ténors du marché que sont Nokia, RIM, HTC ou encore Apple.

Mais après l'accueil glacial réservé par plusieurs opérateurs américains à ses premiers modèles de smartphones, Dell aurait changé son fusil d'épaule en débutant la commercialisation de ses smartphones non plus aux Etats-Unis mais en Chine.Une information révélée par un analyste du cabinet d'études Wedge MKI.

Il faut dire que le potentiel de ce marché apparaît beaucoup plus étendu que celui de son homologue américain, avec pas moins de 630 millions d'abonnés à séduire. Et pour réaliser une percée en terre chinoise, quoi de mieux que de s'acoquiner avec l'un des plus grands équipementiers du pays ?

Chi Mei Communications Systems (CMCS), qui a déjà à sa charge la fabrication des smartphones de Nokia, Motorola ou encore Palm, serait donc sur les rangs pour produire le premier modèle de Dell. Et ce, avant la fin de l'année 2009.

Vers un smartphone chinois embarquant une variante de Google Android

Sachant pertinemment qu'un terminal n'est rien sans son système d'exploitation, le fabricant de PC a également pris soin d'avancer ses pions dans ce domaine.

De façon surprenante même puisque contre toute attente c'est vers une variante du célèbre Google Android, l'Open Mobile System, que Dell se serait tourné.

La principale raison permettant d'expliquer ce choix viendrait du fait que cet OS est en mesure de supporter le standard réseau Time Division-Synchronous Code Division Multiple Access (TD-SCDMA), un équivalent de notre 3G en Chine. Un argument qui peut faire mouche aux yeux des utilisateurs locaux.

Les ambitions de Dell dans ce pays ne s'arrêtent cependant pas à la porte de l'opérateur Chi Mei Communications Systems. L'éditeur Red Office, spécialisé dans le développement et la refonte d'interfaces graphiques, a ainsi pu confirmer à l'agence Reuters qu'il travaillait actuellement pour le compte de Dell dans le cadre du lancement de l'un de ses smartphones.

Si l'on comprend bien le choix stratégique de Dell de se tourner en priorité vers un marché du smartphone aussi porteur qu'est celui de la Chine, on voit cependant mal le constructeur faire l'impasse sur les marchés occidentaux.

Surtout dans un contexte où le marché du smartphone apparaît comme un relais de croissance providentiel pour Dell. Qui vient quand même d'enregistrer au 1er trimestre 2009 un recul brutal de ses ventes mondiales de près de 17%, selon les derniers chiffres publiés par IDC.

Annonces Google