Google App Engine, nouveau cheval de bataille de Salesforce.com

Le spécialiste du CRM en mode cloud computing a renforcé son alliance avec Google. Par le biais de l'App Engine, Java devient un pilier de la stratégie de Salesforce.com.

Google et Salesforce.com n'en sont plus au stade des préliminaires. Après avoir permis en 2005 à Google Maps de faire son entrée dans Salesforce CRM et en 2008 de rendre les Google Apps disponibles au sein des applications en ligne de Salesforce.com, la passion entre ces deux acteurs est encore montée d'un cran.

Le fruit de leur nouvel amour porte un nom : Force.com for Google App Engine. Derrière cette appellation, se cache un framework de développement. Annoncé en décembre dernier, il est aujourd'hui renforcé par la présence d'un nouvel éventail d'outils et de services visant à faciliter la conception d'applications métiers Web.

Mais pas sous n'importe quelle forme puisqu'elles reposent, à l'image des applications créées sous Force.com et le langage de programmation maison AppExchange (APEX), sur la base de technologies d'infrastructures techniques et applicatives cloud computing.

Force.com for Google App Engine rend possible l'élaboration de services Web au standard SOAP

Permettant d'élaborer des applications ou services Web à destination des entreprises - mais également du grand public - le nouvel environnement Force.com for Google App Engine compte sur plusieurs atouts pour s'imposer.

Tout d'abord par le fait que cette plate-forme repose sur le langage de programmation Java, universellement répandu dans le cadre du développement d'applications Web et/ou métiers. Au même titre que .NET, bien entendu, mais soutenu à bout de bras par Microsoft, principal concurrent de Salesforce.com en matière de fourniture d'applications métiers hébergées.

Autre bénéfice sur lequel Salesforce.com compte bien s'appuyer : la possibilité de construire des services Web sur la base du standard SOAP (Simple Object Access Protocol), et permettre aux développeurs d'accéder de façon transparente et native aux ressources techniques de l'App Engine.

Sans compter l'accès à une base complète de guides de démarrage Java ainsi qu'à de multiples exemples d'applications clés en mains visant à accélérer les processus de conception et les temps de mise en exploitation de ses applications et/ou services Web.

Reste cependant à savoir si ce framework de développement Java pourra se montrer aussi véloce que l'est Force.com lui-même. Le cabinet d'analyse Nucleus Research vient à ce sujet de publier récemment un rapport comparatif sur les temps de développement requis pour mettre au point une même application sous Force.com, Java et .NET. En conclusion, le cabinet relevait le fait qu'une application conçue sous AppExchange était 5 fois plus rapide à réaliser.

Annonces Google