Tatex passe à la sauvegarde incrémentielle

Avec de nombreux sites, des flux bureautiques et de messagerie importants, l'entreprise de livraison express devait trouver une solution de sauvegarde adéquate. C'est chose faite, en mode réseau.

L'entreprise de transport et de livraison de colis express Tatex possède 36 agences, 7 centres de transit, et un hub en région parisienne. Vient s'ajouter à ces sites le siège social de Tours.

"Le système d'information est chez nous fondamental, et un facteur différenciant vis-à-vis de nos concurrents. Il permet à nos clients de suivre leurs colis, et en interne de prévoir notre trafic" explique Jean-Bruno Desmoitier, le DSI de l'entreprise.

Mais le système d'information de Tatex, c'est aussi un réseau qui permet le transfert d'informations et de fichiers bureautiques, entre 450 ordinateurs répartis dans les agences et reliés en mode MPLS (MultiProtocol Label Switching).

"Ces documents n'étaient jamais sauvegardés. Nous avions mis sur le réseau un espace de stockage pour cela, mais certains employés ne sauvegardaient pas, d'autres sauvegardaient trop, avec par exemple des répertoires Windows qui se retrouvaient sur l'espace de stockage" détaille Jean-Bruno Desmoitier.

Cette situation perdure jusqu'à ce qu'un incident serve de prise de conscience. Il faut améliorer la sauvegarde au cœur de l'entreprise, évoque le DSI : "Nous avons perdu des données sur un PC, sans sauvegarde, et des informations importantes ont été perdues".

Un système automatique, indépendant de la volonté de l'utilisateur

La direction générale de l'entreprise exige alors la mise en place d'un système automatique, indépendant de la volonté de l'utilisateur. La DSI recherche alors une solution de sauvegarde incrémentielle, et ce pour éviter de sauvegarder de gros volumes de données. "Nous avons des agences connectées en 512 Ko, et il fallait limiter le débit de sauvegarde" souligne Jean-Bruno Desmoitier.

Tatex étudie les solutions présentées par les différents acteurs du marché, en fonction des prix et des fonctionnalités. Le produit Iron Mountain est ensuite testé pendant un mois, et adopté.

"Nous avons déployé la solution sur les ordinateurs via LanDesk, en installant un agent. Désormais, la sauvegarde de chaque PC est automatique et quotidienne, entre 12h00 et 14h00, pour soulager la bande passante. Nous sauvegardons les documents contenus dans le répertoire "mes documents", et la messagerie. Nous avons aussi choisi de laisser volontairement un espace personnel dur l'ordinateur, qui n'est pas sauvegardé" assure le DSI.

Depuis la mise en place de la solution, en mars 2008, de nombreuses restaurations partielles ont été effectuées, directement par les utilisateurs, et 53 postes ont été entierement restaurés, toujours via LanDesk, avec l'aide de la solution Iron Mountain. "L'utilisateur retrouve les fichiers perdus par une simple action de "drag and drop"" précise Jean-Bruno Desmoitier en guise de conclusion.

Annonces Google