Fred Hassabi (BDNA Corporation) "Nous avons adapté notre offre au contexte économique actuel"

PS' Soft et BDNA fusionnent pour donner naissance à BDNA Corporation, qui représente 20 millions de chiffre d'affaires dans le domaine des solutions de gestion de parc.

Comment s'est passée la fusion avec PS' Soft, et quels sont les objectifs recherchés ?

Le processus de fusion a été assez rapide, deux ou trois mois seulement. En fait, les deux actionnaires de la société étaient presque les mêmes, ce qui a facilité le processus de fusion.

PS' Soft était présent en France et en Europe, alors que BDNA était quant à lui présent surtout sur le marché américain. Cela fait une première synergie qui a permis le rapprochement entre les deux sociétés.

Et puis nous allons trouver de nombreuses synergies administratives entre les deux entreprises. Enfin, nous allons pouvoir utiliser également les bases installées des deux entreprises pour développer notre business.

Par ailleurs, les réseaux de vente des deux marques resteront en tant que tel et les gammes de produits continueront à être proposées à nos clients sous leurs noms actuels. Mais nous allons tout de même trouver de la synergie en matière de vente croisée.

"Nous pensons que la crise actuelle peut nous apporter des clients"

Comment va s'articuler cette offre croisée ?

PS' Soft propose une suite complète de produits, qui proposent certes des outils de gestion de parc, mais aussi des outils de gestion de contrat ; bref, une quinzaine d'outils différents. En revanche, BDNA propose en tout et pour tout un outil de gestion de l'inventaire, que la suite PS'Soft possède également.

Et puis nous couvrons aussi désormais un spectre plus large, puisque BDNA a comme clients des grands comptes tels que Motorola ou la Marine américaine. PS' Soft se concentrait plus sur le segment des grosses PME. Désormais, nous sommes présent sur tous les terrains.

Un mois après la fusion, quels sont les premiers résultats, eu égard au contexte morose de l'économie nord américaine ?

Et bien en un mois, les premiers objectifs de vente sont atteints. Il est clair que 2009 sera une année qui verra en matière d'informatique de nombreuses revues ou de gels de projets. Mais nous sommes sur un secteur, la gestion de parc, qui permet de réduire les coûts, et nous pensons que la crise actuelle peut nous apporter des clients.

Toutefois, nous avons bien évidemment adapté notre offre et notre positionnement au contexte économique actuel, ce que nos gros concurrents comme HP ou CA peuvent plus difficilement se permettre.

Annonces Google