4 anciens dirigeants de RIM accusés d'antidatage de stock-options

Le gendarme de la bourse américaine (Securities and Exchange Commission) a accusé plusieurs dirigeants de RIM d'avoir antidatés des stocks-options entre 1998 et 2006 pour un montant d'1,43 million de dollars. Sont notamment concernés l'ancien directeur financier Dennis Kavelman ainsi que deux autres co-dirigeants Mike Lazardis et James Balsillie. La SEC leur reproche d'avoir procédé à ces antidatages pour augmenter la valeur de leurs stock-options. Devant le fait accompli, les ex-dirigeants ont consenti via un accord amiable à rembourser les trop perçus et de verser des pénalités pour un montant non communiqué.

Annonces Google