Cassandra 1.0 : la base de données NoSQL Open Source arrive à maturité

La première version stable du serveur de données a été annoncée par Apache. Au programme des dernières évolutions apportées : la compression des données et une amélioration de la performance globale.

La fondation Apache dévoile la première version stable de Cassandra. Un serveur de données NoSQL qui repose sur un système de stockage en colonne (considéré comme plus performant pour l'analyse de données en masse que le stockage en ligne).

Comparé à ses pré-versions, la base de données s'enrichit notamment d'un dispositif de compression de données par famille de colonnes similaires. Permettant de diviser par deux à quatre l'espace occupé par les données, cette possibilité contribuerait à améliorer la rapidité d'exécution de 25% à 35% en lecture, et de 5% à 10% en écriture.

En ajoutant à cela les autres travaux d'optimisation réalisés (autour de la gestion de la mémoire, la gestion d'espace disque...), les responsables du projet affiche des gains de 40% en vitesse d'écriture, et de 400% en lecture.

Le projet Cassandra a été initié par Facebook qui a décidé en 2008 de rendre l'infrastructure Open Source, en vue de mutualiser son développement. Il s'inspire des solutions BigTable de Google et Dynamo d'Amazon. Depuis, la solution est utilisée par Twitter et Netflix.

Annonces Google