Xamarin / MonoTouch 5.2 : optimiser les développements pour l'iPhone et l'iPad

Xamarin / MonoTouch 5.2 : optimiser les développements pour l'iPhone et l'iPad L'outil de développement Open Source pour iOS s'enrichit de nouvelles possibilités de création d'interfaces graphiques. Xamarin introduit aussi des possibilités d'optimisation de la mémoire.

Combinant SDK et compilateur pour l'iOS, MonoTouch vise à simplifier le recours à des librairies de code issues du framework .Net (en C#, mais aussi IronRuby...) dans des développements iOS, pour iPhone, iPad et iPod. Afin de passer outre les restrictions du programme de licence d'Apple pour les applications mobiles (interdisant l'utilisation de moteurs d'exécution tiers...), MonoTouch génère un code compilé natif pour iOS.

MonoTouch 5.2, qui vient tout juste d'être dévoilé, intègre plus de 300 améliorations, parmi lesquelles le support d'UITableView, le rafraichissement en mode pull, ainsi que le built-in searching. MonoTouch s'enrichit également d'une API facilitant la création de formulaires et de boîtes de dialogue conformes aux lignes directrices (HIG pour Human Interface Guidelines) d'iOS.


Un gros travail d'optimisation a également été réalisé autour de la gestion de la mémoire, notamment grâce à une meilleure détection de la consommation de mémoire des objets managés, mais aussi par l'introduction d'un ramasse-miettes capable de différencier plusieurs générations d'objets (Generational Garbage Collector). Enfin, MonoTouch 5.2 introduit Touch.Unit : un nouveau framework de tests unitaires.

Aux côtés de MonoTouch, Xamarin propose un équivalent pour Android, avec Mono for Android.


 

Annonces Google