Le phénomène Angry Birds continue de s'essouffler

Le phénomène Angry Birds continue de s'essouffler Rovio, éditeur d'Angry Birds, vient d'annoncer une chute de son chiffre d'affaires. Les produits dérivés de son jeu phare ne sont plus des best-sellers.

L'éditeur finlandais d'Angry Birds a perdu des plumes en 2014 : Rovio a annoncé une chute de son chiffre d'affaires, ce jeudi, à 158,3 millions d'euros (-9%). La faute à l'érosion des ventes de ses nombreux produits dérivés (jouets, sucreries, peluches...), due à la baisse de popularité de son jeu phare : les produits lui ont rapporté 41,4 millions d'euros en 2014 contre 73,1 millions en 2013.

Les revenus issus des téléchargements en hausse

L'éditeur se maintient toutefois sur le secteur du téléchargement des jeux : grâce à six nouveaux numéros lancés en 2014, Rovio revendique 110,7 millions d'euros issus des téléchargements de ses applis, contre 95,2 millions en 2013 (+16%).

Avec le succès phénoménal de son jeu Angry Birds, l'éditeur Rovio a été très vite considéré comme une pépite du secteur : en mai 2012, la société révèle des résultats exceptionnels pour l'année 2011, avec une marge de 64% pour 75,4 millions d'euros de chiffre d'affaires. Rovio revendique alors 200 millions d'utilisateurs actifs. En 2012, le phénomène ne faiblit pas : Rovio annonce un chiffre d'affaires de 152,2 millions d'euros, en hausse de 101%, et un bénéfice net de 55,5 millions, en hausse de 57%. Une croissance notamment drainée par les produits dérivés Angry birds, qui représentent alors 45% du chiffre d'affaires.

Chute du nombre d'utilisateurs actifs

Mais la marque Angry Birds, moins populaire, déchaîne désormais moins les passions. Outre la baisse des ventes des produits dérivés, Rovio accuse une baisse des utilisateurs actifs de ses jeux. L'éditeur en revendiquait 263 millions d'utilisateurs fin 2012. Ils sont actuellement de nouveau proche des 200 millions.

En difficulté, Rovio a annoncé en octobre 2014 un plan de suppression de 130 postes, soit un sixième de ses salariés. Le CEO de l'éditeur, Pekka Rantala, se dit cependant optimiste pour 2015 : "Depuis le début de l'année nous avons lancé deux nouveaux jeux, Jolly Jam et Angry Birds Stella Pop. Par ailleurs, notre expansion en Asie se déroule bien."

Un film d'animation avec 160 millions de dollars de budget en 2016

Alors que la franchise Angry Birds faiblit, Rovio mise sur un film d'animation dont la sortie est prévue en mai 2016 pour relancer l'engouement. Budget : 80 millions de dollars. Avec les frais de marketing, pris en charge en partie par Sony Entertainment, la facture monte à plus de 160 millions.

Annonces Google