L'énergie renouvelable, une excellence française

Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

L'énergie renouvelable, une excellence française Dans le secteur stratégique de l'énergie, la France ne manque pas d'atouts. L'Hexagone peut en effet compter sur des entreprises de dimension mondiale et une recherche de premier ordre pour les énergies renouvelables.

" En France, nous n'avons pas de pétrole, mais nous avons des idées ! " Ce slogan publicitaire qui visait à promouvoir les énergies renouvelables a plus de quarante ans. Mais aujourd'hui encore, il se vérifie pour qualifier le secteur énergétique Français, si stratégique dans la compétition économique mondiale et plus encore à l'heure de la transition énergétique. Car avec Total, EDF, Alstom et Engie pour ne citer que les entreprises les plus emblématiques du secteur, l'Hexagone dispose d'armes solides. Et si historiquement la France a investi dans la filière nucléaire et acquis un rayonnement international, ce n'est pas là la seule filière d'excellence qu'elle développe. Avec Technip, Valourec et Schlumberger, entre autres, la France peut ainsi se targuer de posséder un savoir-faire reconnu dans le secteur parapétrolier, notamment en offshore profond, ce qui lui donne un avantage décisif dans le développement actuel de l'éolien offshore .


L'Hexagone excelle aussi dans la filière hydraulique qui regroupe une pléiade de sociétés qui exportent leur précieux savoir-faire au niveau international.


La France n'a pas tardé à devenir un territoire d'innovation

Parmi eux, EDF, premier producteur hydroélectrique européen, et Alstom, premier constructeur mondial de turbines hydroélectriques. Autre filière, autres entreprises. Dans le solaire, les compétences acquises par les Français dans la construction se révèlent utiles pour développer le solaire thermique à concentration. La recherche française dans ce domaine est reconnue comme une des meilleures sans compter que l'Hexagone dispose de quantité de PME sous-traitantes reconnues bien au-delà de nos frontières. En matière d'énergies marines renouvelables, la France, avec ses 8.000km de côtes et sa deuxième zone maritime au monde, n'a pas tardé à devenir un territoire d'innovation.


Pour les équipements de réseaux électriques, là encore la France est loin de faire de la figuration. L'industrie française des Smart Grids est très bien positionnée sur de nombreux segments de marché. Idem avec la filière du stockage d'énergie. La France est la championne du stockage d'énergie par pompage turbinage (STEP) et engage des recherches sur d'autres alternatives comme le lithium-ion, l'hydrogène  et les volants d'inertie .


L'Hexagone dispose en outre d'une recherche extraordinairement féconde. Si bien qu'elle ressort au 5e rang mondial en nombres de brevets déposés dans le domaine des énergies propres. Un rang auquel contribuent largement le CNRS et le CEA, des institutions que le monde nous envie. Cette capacité d'innovation est aussi favorisée dans le secteur privé grâce à un écosystème fort de neuf pôles de compétitivité dédiés à l'énergie renouvelable et de plusieurs ITE (instituts pour la transition énergétique).


En définitive, le secteur français des électrotechnologies constitue un secteur d'excellence reconnu en Europe et dans le monde. Et il a de beau jour devant lui. En effet, l'adoption récente de la loi sur la transition énergétique devrait permettre à la France d'accroître ses compétences dans les énergies renouvelables. Sans compter le coup de pouce du ministère de l'Economie qui vient de présenter un ambitieux plan de relance industrielle qui fait une part belle aux innovations liées à l'énergie.

A lire aussi :

Effectuer sa recharge de voiture électrique à la station-service O'SiToiT

Sept manières insolites de produire de l?énergie

Le stockage des énergies renouvelables, un enjeu crucial



Annonces Google