La French Tech en opération séduction à South by Southwest 2015

La French Tech en opération séduction à South by Southwest 2015 La France et sa délégation, composée d'une quinzaine de start-up, ne sont pas passées inaperçues pendant le festival technologique South By Southwest, à Austin.

Entre le 15 et le 18 mars, quinze start-up ont pu, grâce au soutien de Business France, présenter leurs dernières innovations dans le centre des congrès d'Austin (Lire : "Ces start-up françaises défendront les couleurs françaises à SXSW", du 13/03/15). Sélectionnées sur concours, les jeunes pousses ont ainsi eu la chance de rencontrer sur place des investisseurs mais aussi des journalistes américains, nombreux à avoir fait le déplacement pour SXSW. Des échanges facilités notamment par les soins de Business France (ex-Ubifrance), qui a par exemple mis en place des navettes emmenant start-up et VC au French Tech Club, le deuxième QG de l'écosystème français, situé à quelques minutes du centre des congrès.

French Tech Club : le QG de l'écosystème français

Véritable point de rencontre de l'écosystème français présent sur place, le French Tech Club s'est tenu pour la deuxième année consécutive. Légèrement excentré du centre d'Austin, situé dans une propriété de charme, le lieu "a accueilli près de 1 000 personnes par jour, dont la moitié d'internationaux", explique Marine Aubin, chef de projets senior chez af83 et manager du French Tech Club. Une initiative qui a pu voir le jour grâce au soutien de partenaires institutionnels tels que la French Tech, Business France, la région Ile-de-France ou encore l'Ambassade de France aux Etats-Unis, mais aussi privés parmi lesquels Total et Seb. L'intérêt d'une telle initiative ? "L'objectif du French Tech Club est de fédérer et d'amplifier la présence française pendant SXSW", résume Marine Aubin.

jdn 1 copie
Le French Tech Club, à quelques minutes du centre des congrès d'Austin. © Cyril Chapellier/CKAB

Lassée par le "French Bashing", son organisatrice était en effet bien décidée à mettre la culture française à l'honneur, tout en favorisant un "networking de qualité". Au programme : pitchs de start-up, conférences, concerts et projections en avant-première de films césarisés. Pour l'occasion, le French Tech Club avait même organisé un diner, préparé par de grands chefs français, où étaient conviés quelques VIP triés sur le volet. "Même si c'est encore peu visible en France, ce festival est un trend setter qui fourmille d'influençeurs et d'investisseurs à la recherche de la 'next big thing'", commente Marine Aubin.

jdn 11
Le French Tech Club a notamment organisé des concerts. © Cyril Chapellier/CKAB

Parmi la délégation française de start-up, des jeunes pousses issues de secteurs technologiques très variés : de l'application de réalité augmentée Augment, en passant par l'application de DJ Edjing, jusqu'à Ledger, le spécialiste de la sécurisation de portefeuilles Bitcoin. Les dirigeants de Ledger ont ainsi profité de son déplacement pour rencontrer quelques investisseurs et partenaires potentiels. "La plupart de ces contacts ont été effectués lors de soirées satellites, donc quelques-unes nous avaient été recommandées par Business France" confie son dirigeant, Eric Larchevêque. A ses yeux, le fait de payer un badge de participant n'est d'ailleurs pas forcément indispensable pour pouvoir faire du networking sur place. L'entreprise, qui a déjà ouvert un bureau à San-Francisco, se donne ainsi les moyens de ses ambitions : "être dans la Silicon Valley pour réussir une série A de qualité " explique son CEO.

A lire aussi sur le JDN :

Annonces Google