Twenga lève 10 millions d'euros auprès d'Idinvest

Twenga lève 10 millions d'euros auprès d'Idinvest La start-up veut accélérer son repositionnement autour de l'optimisation des campagnes de liens sponsorisés des e-commerçants. Et va muscler sa présence en Europe.

Twenga poursuit sa mue et s'en donne les moyens. Historiquement positionnée comme un comparateur de prix, la start-up est aujourd'hui spécialisée dans l'acquisition d'audience pour les e-commerçants. Et pour se développer, Twenga vient de lever 10 millions d'euros, auprès d'Idinvest et ses actionnaires historiques parmi lesquels Sofinnova. Contrainte par Google de pivoter, placée en procédure de sauvegarde début 2013, la société fondée par Bastien Duclaux voit désormais l'avenir avec sérénité. Un futur qu'elle calibre autour de ses deux nouvelles solutions, Smart SEM et Smart Lead, qu'elle a lancées courant octobre 2014 et qui représentent désormais 70% de son chiffre d'affaires, le reste provenant de son activité historique de comparateur de prix.

"Les e-commerçants sont plus que jamais à la recherche d'outils qui leur permettent d'améliorer le ROI de leurs campagnes publicitaires et c'est sur cette promesse que nous espérons jouer des coudes avec les géants du secteurs que sont Marin Software ou Kenshoo", explique Bastien Duclaux. La start-up mise ainsi sur la gestion des campagnes de liens sponsorisés relatifs à la longue traîne du catalogue de l'e-marchand. Sa technologie lui permet en effet de scanner le catalogue de son client pour y associer une base étendue de mots-clés pour lesquels seront générées des millions d'annonces et autant de landing pages. Un moyen pour l'e-commerçant de positionner ses campagnes sur des expressions très spécifiques, de 5 à 6 mots, au potentiel de conversion supérieur à la moyenne. Une longue traîne particulièrement fastidieuse à couvrir de manière manuelle. 

"L'ambition est de porter aujourd'hui ce modèle à l'international, en musclant nos bureaux anglais et allemands et en nous implantant d'ici juillet en Italie et en Espagne", confesse Bastien Duclaux. Dans cet optique, Twenga devrait passer de 150 collaborateurs à près de 200. "Nous voulons renforcer les pôles commerciaux mais aussi nos compétences en matière de data scientists". Smart SEM  promet en effet de régler automatiquement les enchères, les ajustant à chaque visite, pour tenir compte de données collectées en temps réel, telles que les fiches produits affichées ou les ajouts au panier. Une valeur ajoutée qui passe par le recrutement de spécialistes du yield et de la collecte et structuration de données. La nouvelle offre de Twenga a séduit près de 250 clients et la stat-up ne désespère pas convaincre les 4 000 clients qui ont recours à ses outils plus traditionnels. Autre espoir : l'outre Atlantique, avec l'ambition de se lancer sur le marché américain d'ici quelques trimestres. Twenga devrait réalisé plus de 40 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015 pour une croissance de 50% qui laisse penser que les jours sombres sont désormais derrière elle.

Annonces Google