Intelligence artificielle et automatisation : les tendances numériques à surveiller de près en 2019

Il fut un temps où pour une entreprise, rendre son produit ou service progressivement plus performant et moins cher, était immanquablement synonyme de succès. Avec l’explosion de l'IA, cette époque est révolue.

Selon le Crédit Suisse, la durée de vie moyenne d'une entreprise du S&P 500 est passée de soixante ans dans les années 1950 à moins de vingt ans aujourd'hui. Près de la moitié des 500 plus grandes entreprises américaines ont disparu au cours des vingt dernières années. Et 40% de la liste actuelle disparaîtra dans les dix prochaines années, toujours d’après les prédictions du Crédit Suisse. La question pour les entreprises aujourd’hui est de survivre de façon pérenne dans un marché en continuel renouvellement.

Les organisations qui réussissent le mieux à surfer sur cette vague de transformation perpétuelle voient venir les perturbations. Elles sont capables d’anticiper et de faire pivoter leur business modèle pour créer de nouvelles opportunités d'innovation et de croissance. 

Pour comprendre les tendances numériques de 2019, Appian s’est entretenu avec les experts Joanna Bryson Professeure agrégée au département d'informatique de l'Université de Bath et Morgan Franke chercheur au MIT Media Lab et co-auteur de Small Cities Face Greater Impact from Automation. D’après eux l’intelligence artificielle et l’automatisation seront les grandes tendances de 2019.

Tendances que confirme notre étude sur l’avenir du travail menée par IDG. En effet, en 2019, 30% des grandes entreprises commenceront à générer des revenus liés aux solutions Data as a Service nourries à l'IA. Et plus de 40% des initiatives de transformation numérique utiliseront l’IA. D'ici 2021, 75% des applications d'entreprises auront intégré l'IA et plus de 50% des consommateurs interagiront avec une intelligence artificielle. D'ici 2020, les assistants numériques personnels et les robots influenceront 10% des ventes globales.

Cependant, les professionnels du numérique interrogés mettent en garde contre une approche de l'intégration de l'IA fondée sur la rapidité et la rupture. Ils craignent que les entreprises n’accordent pas la priorité à la diligence nécessaire dans le processus de développement de logiciels. Ce phénomène s’applique plus largement à la transformation numérique des entreprises. Toujours d’après notre étude mondiale menée par IDG en 2018 sur le futur du travail, le taux de réussite du développement d’applications numérique en entreprise est catastrophique : 50% d’entre elles sont un échec. Soit elles n'aboutissent pas du tout, soit les applications développées ne répondent pas aux besoins de l'entreprise. Bien cernée la demande, former ses équipes et choisir les bons outils sont des conditions primordiales à la transformation des organisations.

Une autre tendance qui prend racine au sein de l’entreprise en 2019 est l’automatisation intelligente. Dans le passé, l’utilisation de l’automatisation intelligence se limitait à la prise en charge de processus de back-office très complexes tels que le traitement financier dans les banques et la fourniture de services dans d'énormes réseaux de télécommunication... Mais l'économie a changé avec la montée du cloud computing.

L’automatisation intelligente est de moins en moins chère et de plus en plus facile à développer. De fait les entreprises l’utilisent pour effectuer un large spectre de missions dans l'ensemble de leur organisation. Par exemple, bon nombre d'entre elles tirent parti de l'automatisation intelligente pour offrir un service à la clientèle amélioré et plus rapide. D'autres adoptent cette technologie pour obtenir une meilleure visibilité sur leurs canaux de vente, leurs modèles d'exploitation et leurs activités quotidiennes.

En d'autres termes, si vous attendez que la popularité de l’automatisation intelligente baisse ou si vous avancez doucement sur un projet pilote d’automatisation dans l’un de vos services avant de le déployer au niveau global. Réfléchissez bien, car les entreprises qui n'adoptent pas l'automatisation intelligente risquent de se faire dépasser par celles qui le feront.

Toujours selon cette étude internationale sur l'avenir du travail réalisée par IDG en 2018 auprès de 500 responsables informatiques - dont la moitié à des postes de direction-, d’entreprises de plus de 1000 employés : 54% des entreprises utilisent ou ont prévu d’utiliser le machine learning au sein de leur organisation et 41% des entreprises interrogées prévoient de déployer une automatisation intelligence dès 2019.

L'évolution rapide des technologies du cloud, de la robotique, de l'intelligence artificielle et du machine learning, nous prédispose à une croissance exponentielle de l'automatisation intelligente qui va changer l’avenir du travail. Cependant, la réussite de la transformation digitale d’une entreprise ne peut se passer de la mise en place d’une véritable culture managériale, promouvant l’initiative personnelle, le développement des talents en interne, tout en donnant accès aux bons outils. 

Autour du même sujet

Intelligence artificielle et automatisation : les tendances numériques à surveiller de près en 2019
Intelligence artificielle et automatisation : les tendances numériques à surveiller de près en 2019

Selon le Crédit Suisse, la durée de vie moyenne d'une entreprise du S&P 500 est passée de soixante ans dans les années 1950 à moins de vingt ans aujourd'hui. Près de la moitié des 500 plus grandes entreprises américaines ont disparu au cours des...