Facebook M : coup d'envoi des tests de l'assistant personnel sur Messenger

Le réseau social a commencé à tester, mercredi, un assistant virtuel intégré à son application Messenger. Il sera déployé, à terme, pour tous les utilisateurs de Facebook.

Dans les pas d’Apple, et de son assistant Siri, du Cortana de Microsoft ou de Google Now, Facebook s’apprête à lancer son propre assistant virtuel. Mercredi, le réseau social a démarré une phase de test de son assistant M, intégré à l’application Messenger.

Entraîné et supervisé par des humains

"Aujourd'hui nous commençons à tester un nouveau service baptisé M. M est un assistant personnel numérique à l'intérieur de Messenger, qui réalise des tâches et trouve des informations pour vous", écrit David Marcus, en charge des services de messagerie de Facebook. "Il repose sur une intelligence artificielle entraînée et supervisée par des humains, précise-t-il. Contrairement à tous les autres services basés sur l’intelligence artificielle du marché, M peut vraiment mener une tâche à votre place. Il peut acheter des objets, envoyer des cadeaux à vos proches, réserver un restaurant, préparer un voyage, caler des rendez-vous…"

L'assistant M pourra réserver une table dans un restaurant ou faire des achats. © Facebook

Une centaine de testeurs

Facebook espère donc aller plus loin que ses concurrents. Quelques centaines d’utilisateurs californiens devraient pouvoir tester M en avant-première. Pour l’instant, M n’utilisera pas les historiques de conversations ou l’historique Facebook pour fonctionner. Selon David Marcus, M se développera "doucement" mais devrait un jour être disponible pour tous les utilisateurs.

Depuis plusieurs semaines déjà, la rumeur du lancement d'un service de conciergerie par Facebook, au nom de code "Moneypenny", avait fuité. La manière dont le réseau social compte se rémunérer (à la commission, par exemple ?) sur le service reste inconnue.

En juillet dernier, dans une interview au JDN, Yann LeCun, directeur de l’intelligence artificielle chez Facebook, laissait entrevoir ce que pourrait être le "compagnon numérique" du réseau social, à terme : "Le problème de Siri, Cortana ou Google Now dans l'état actuel des choses, c'est que tous les dialogues que l'on a avec ces systèmes sont complètement scriptés. On ne peut pas du tout passer à l'échelle supérieure et les faire répondre à n'importe quelle question. (...) Nous, ce qu'on voudrait, c'est un agent vraiment intelligent qui comprend ce qu'on raconte, qui peut poser des questions s'il y a besoin de clarifications, qui comprend la personne avec qui il dialogue (il sait ce qu'elle sait, ce qu'elle ne sait pas, comment l'adresser) et qui est capable de produire les requêtes nécessaires pour produire l'info."

Facebook / Intelligence artificielle