Partager cet article

RSS
 
Outils de recherche
Par Olivier Andrieu, responsable du site Abondance

Open Directory : L'union fait la force
- 10 novembre 2000 -

Au niveau des annuaires mondiaux, Yahoo! se taille bien entendu la part du lion. Mais un outsider arrive à grand pas et pourrait bien perturber les cartes déjà distribuées : l'Open Directory Project, très original, notamment par son concept collaboratif basé sur le volontariat.

Liens


Anglophone

Francophone

Tout le monde connaît Yahoo! : basé sur la notion de répertoire, guide ou annuaire, il indexe, pour sa partie française, plus de 120.000 fiches descriptives de sites répartis dans de très nombreuses rubriques (ou catégories) définies de façon hiérarchiques. Ce sont les netsurfeurs de Yahoo! (une douzaine de personnes pour la version francophone) qui, sur la base des soumissions qui leur sont proposées, se chargent de maintenir à jour l'annuaire. Ces "éditeurs", comme on les nomme Outre-Atlantique, font donc partie intégrante de la structure de Yahoo!.

Open Directory, un répertoire basé exactement sur le même concept que Yahoo! (catalogue de fiches descriptives de sites classées en grandes rubriques arborescentes), s'en distingue par la façon dont il est maintenu. En effet, s'il répertoriait en novembre 2000 près de 2,2 millions de sites, répartis dans près de 320.000 catégories différentes, ce sont plus de 31.000 internautes volontaires qui le gèrent, chacun étant chargé de la maintenance d'une petite partie de son contenu. Son originalité est donc d'être administré par une multitude de volontaires, souvent passionnés, qui tentent de maintenir au mieux la "zone" dont ils sont responsables.

Des milliers d'éditeurs le maintiennent à jour

Le but avoué est d'être extrêmement réactif, puisque ce ne sont plus quelques netsurfeurs surchargés de travail qui veillent à la bonne marche de l'outil en validant un contenu chaque jour plus gigantesque, mais des milliers d'internautes qui gèrent au mieux leur "petit bout de site". Idéalement, le nombre d'éditeurs croît simplement avec le nombre de sites disponibles sur le Web. N'importe qui peut devenir éditeur, il suffit de postuler à l'aide d'un formulaire présent sur le site.

Mais si l'avantage principal du système est la très grande réactivité du bataillon de netsurfeurs, l'inconvénient majeur est le risque d'une certaine disparité dans la qualité de contenu entre les catégories. Les éditeurs n'ont en effet pas tous le même temps à consacrer à la mise à jour de leur domaine. Autre incertitude : combien de temps ce système, basé sur le volontariat, donc sur le bénévolat, va-t-il "tenir" lorsque l'OPen Directory commencera, comme c'est le cas, à gagner de l'argent?

Déjà des imitateurs...

Cet outil, d'abord appelé Gnuhoo, puis Newhoo avant qu'il soit racheté par Netscape en novembre 1998, est également utilisé - souvent de façon transparente - par de très nombreux portails de recherche comme Lycos, HotBot ou bien entendu, son propriétaire pour fournir des résultats pertinents aux requêtes des internautes. Mais de très nombreux autres outils de recherche proposent - ou proposeront dans les prochains mois - les données de l'Open Directory dans leurs pages de résultats.

Le concept est, en tout cas, plus qu'intéressant, à tel point que Go Network (ex-Infoseek) a lancé ses "Go Guides", basés exactement sur le même concept. Il s'agit clairement d'un outil qui se développe à vitesse grand V. Raison de plus pour tenter d'y référencer votre site au plus vite !
[Olivier Andrieu, Abondance]

Sur le site Abondance, retrouvez :
 
- Une interface de vérification et de soumission sur les outils de recherche du web.
- L'annuaire des outils de recherche régionaux, de l'Alsace aux Dom-Tom.
- De nombreux articles sur la recherche d'information et le référencement.
La lettre d'information
hebdomadaire gratuite
du site Abondance

(plus d'info)


A lire également :

le sommaire de la rubrique

Au sommaire de l'actualité



 
 

Dossiers

Marketing viral

Comment transformer l'internaute en vecteur de promotion ? Dossier

Ergonomie

Meilleures pratiques et analyses de sites. Dossier

Annuaires

Sociétés high-tech

Plus de 10 000 entreprises de l'Internet et des NTIC. Dossier

Prestataires

Plus de 5 500 prestataires dans les NTIC. Dossier

Tous les annuaires
 
 

Sondage

Ce qui vous a le plus embêté avec le bug de Google :

Tous les sondages