Tracer le chemin du numérique en 2019 : cap sur l'IA

Dans les années à venir, nous nous souviendrons probablement de 2018 comme l’année des données personnelles et des nombreuses failles qui ont touché les géants de la technologie, des accidents de voitures sans chauffeur et de la chute spectaculaire de la valeur du Bitcoin.

S'il est donc logique de penser que 2018 fut, à de nombreux égards, une année maudite pour le secteur des nouvelles technologies, les perspectives semblent bien meilleures pour 2019. Voici cinq grandes tendances qui devraient émerger au cours de cette nouvelle année, avec le perfectionnement et la généralisation de ces technologies.

Du machine learning au deep learning

Le domaine de l'intelligence artificielle (IA) évolue rapidement et nous avons déjà assisté en 2018 à une forte progression des applications commerciales des systèmes d'apprentissage de deep learning. Le potentiel est considérable dans de nombreux secteurs, et ce marché devrait immanquablement prendre de l’ampleur l’année prochaine, remplaçant ainsi le machine learning dans de nombreuses fonctions.

Le machine learning nécessite d'immenses quantités de données et d'exemples pour se "programmer" lui-même afin de comprendre des images et des scénarios. Le deep learning, en revanche, a besoin de beaucoup moins d'exemples pour fonctionner. Le matériel permettant ce type d'apprentissage est déjà largement disponible. C'est le cas notamment des puces Nervana d'Intel ou même de la puce A12 Bionic de l'iPhone XS (Max) et XR.

Le deep learning excelle dans les scénarios d'apprentissage sans marque, non structurés et non supervisés. De nouvelles retombées commerciales de cette technologie sont attendues en 2019 dans des domaines tels que l’exploration pétrolière, le diagnostic médical de nombreuses maladies, ou le contrôle des frontières.

Les entreprises commencent à considérer les machines comme des collègues de confiance

Malgré l’inquiétude concernant les suppressions d'emplois, soulevée par certains lors de l'introduction des systèmes intelligents sur le lieu de travail, les organisations constatent déjà les retombées positives que ces systèmes peuvent générer, en créant de nouveaux viviers de talents pour les accompagner dans leurs missions. Les organisations auront de plus en plus besoin de professionnels hautement qualifiés dans des secteurs tels que la santé et la finance. Beaucoup, y compris au sein des médias traditionnels, ont considéré l'émergence de ces nouveaux systèmes comme le début de la fin pour une multitude de travailleurs humains. Pourtant, plusieurs études récentes prédisent que ces nouvelles technologies permettront de créer de nouveaux emplois. L’une d’elles prévoit que des métiers tels que chef d'équipe homme-machine feront leur apparition, tandis que d’autres apporteront une valeur ajoutée au travail humain, à mesure que les salariés et les entreprises se sentiront plus à l'aise avec les systèmes intelligents.

Du plastique au sans emballage

En 2018, le monde a mesuré les conséquences catastrophiques des déchets plastiques. Face à cette prise de conscience, le secteur des nouvelles technologies est amené à réagir. Prenant une longueur d'avance, Google vient d'annoncer la création d'un fonds de 19 millions de dollars, Impact Challenge, pour aider les entreprises utilisant l'IA à relever les défis environnementaux et sociaux.

Des solutions innovantes à la crise du plastique continueront à voir le jour. La marque de cosmétiques britannique Lush préconise depuis longtemps la réduction des déchets, et plus de 40 % de sa gamme est sans emballages. Mais elle va aujourd'hui plus loin. Fonctionnant sous Tensorflow de Google, l'application Lush Lens utilise l'IA et la reconnaissance de produit pour éliminer complètement le recours aux emballages. Des informations intuitives sur la provenance des produits s'affichent désormais sur l'appareil des utilisateurs. Forte de cette technologie, l'enseigne teste un magasin à Milan 100 % sans emballages. De nombreux géants de la technologie devraient suivre les traces de Google en 2019, en mettant au point des solutions innovantes pour répondre aux défis de durabilité les plus difficiles de la planète.

La technologie intelligente de gestion des talents décolle

La plupart d'entre nous portons deux casquettes distinctes : celle du consommateur, et celle du salarié. Le consommateur s'est habitué aux expériences numériques personnalisées basées sur les données personnelles, notamment les achats (Amazon), la banque (Hello Bank!), le fitness (MyFitnessPal) et le divertissement (Netflix).

En 2019, nous assisterons à l’adoption massive du People Analytics pour alimenter des expériences salarié qui, au final, égaleront l'expérience client. Les données sur les salariés, les analyses avancées et l'IA permettront d’approfondir la compréhension par les employeurs des comportements humains au travail. Citons par exemple :

  • La lutte contre les préjugés dans la gestion des talents : alors que l'environnement en ligne est de plus en plus dominé par les algorithmes, il est essentiel que les humains veillent à ne pas renforcer involontairement les préjugés en les transférant aux systèmes intelligents. Augmenter la prise de décision humaine avec des informations issues d’une IA impartiale réduira l'impact des préjugés dans les processus de recrutement, de promotion et de développement des compétences.
  • L'émergence du lieu de travail intelligent : avec un marché du lieu de travail intelligent qui devrait atteindre les 46,11 milliards de dollars à l’horizon 2023, les lieux de travail équipés de capteurs, d’IoT et de big data contribueront à améliorer la santé, le bien-être et la productivité des salariés. Qu’il s’agisse de garantir une température optimale pour l’ensemble du personnel grâce à une climatisation équipée de thermostats intelligents ou encore d’améliorer la sécurité avec des verrous et des capteurs intelligents, l'ère du lieu de travail intelligent ne fait que commencer.
  • Nouveautés et améliorations dans l'apprentissage et le développement des compétences : au-delà du bien-être des salariés, les entreprises devront également prêter une grande attention au développement de leurs compétences. Ainsi, le People Analytics garantira que les organisations traitent les compétences de la même façon, en créant des programmes d'apprentissage réactifs et hyper-personnalisés.

Toutefois, pour que le People Analytics réussisse, les entreprises devront rapidement s’efforcer de gagner la confiance de leurs salariés avec des mesures d’éthique et de respect de la vie privée, clairement communiquées au préalable.

De l'innovation transformatrice à l'innovation éthique

Même si l'Union européenne a déjà demandé aux entreprises et aux chercheurs de développer l'IA de façon éthique et transparente, la question de l'éthique continuera de façonner la prise de décision technologique en 2019, avec toujours plus d'interrogations entourant l'IA et l'utilisation des données des clients. Les marques mettront en place une gouvernance solide, à mesure que les machines se mettront au travail et que les effets des réglementations gouvernementales commenceront à se faire sentir.

Les entreprises devront constituer de nouveaux comités multidisciplinaires agissant sur les investissements technologiques et leur adoption. Ces comités superviseront l'utilisation stratégique des données et seront composés d'économistes, de philosophes, d'avocats et de représentants des consommateurs. Leur rôle sera de conseiller les organisations sur la façon d'élaborer des produits et des services orientés données et conçus de façon éthique. Ce concept devrait être encore plus familier en 2019, les liens entre l'homme et la machine devenant de plus en plus étroits.

2019 sera donc une année cruciale pour les marques, qui continueront à lutter contre les pressions environnementales, les demandes croissantes des clients et la montée en puissance de l'IA. Pour y parvenir et réussir l'année à venir, les entreprises doivent faire davantage confiance aux technologies nouvelles et émergentes. Toutes les organisations doivent continuer à travailler avec des experts pour trouver des moyens de fusionner stratégie commerciale et technologies, que ce soit en les intégrant dans les business modèles existants ou en en créant de nouveaux. Ce n'est qu'ainsi qu'elles pourront répondre aux besoins d'une clientèle de plus en plus déterminée.

Autour du même sujet

Annonces Google