Nous avons testé Heek, le bot qui crée votre site web pour vous

Nous avons testé Heek, le bot qui crée votre site web pour vous Web designer virtuel, le chatbot français s'adresse aux TPE-PME qui souhaitent développer leur présence en ligne sans y consacrer trop de temps ni d'argent.

On connaissait le chatbot conseiller commercial, le chatbot de service après-vente ou le chatbot assistant RH. Voici désormais le chatbot web designer. Développé par la start-up parisienne éponyme, Heek est un agent conversationnel qui se propose de vous aider à créer votre site web en "dialoguant" avec vous. En juillet dernier, Heek célébrait son 3000e site créé. Sa cible : les indépendants et les TPE-PME qui souhaitent assurer leur présence en ligne sans recourir à un prestataire ni investir trop de temps ni argent dans le projet.

Grâce à une levée de fonds de 1,2 million d'euros auprès d'OK Invest, la start-up fondée début 2016 par Nicolas Fayon a mis au point ce bot qui est censé jouer le rôle de designer web et développeur virtuel. Une solution qui change des traditionnels éditeurs de pages web en mode graphique (ou WYSIWYG, pour "what you see is what you get") qui permettent de visualiser à l'écran à quoi ressemblera le résultat final.

Un outil qui tient ses promesses

Selon Heek, il est possible, grâce à cet accompagnement personnalisé, de concevoir un site web en moins de 7 minutes (voir le tutoriel vidéo). Lors de notre test, nous avons mis plus de temps avant d'arriver à nous familiariser avec les différentes fonctionnalités et comprendre les interactions entre la boîte de dialogue du bot et l'éditeur associé. Toutefois, l'aide du bot s'est effectivement révélée précieuse pour passer les différentes étapes de conception. Force est de constater que le produit tient globalement ses promesses.

1. Choix de l'activité et du design associé

Pour commencer, il a fallu trouver le bon navigateur web. Heek a rencontré des difficultés d'affichage sur Microsoft Edge et Mozilla Firefox, mais pas sur Google Chrome. Passé ce problème, le bot nous demande de saisir le nom d'un site ("IT Services", dans notre exemple), et le métier auquel il se rapporte. Selon Heek, le chatbot peut gérer plus de mille métiers différents, y compris des métiers exotiques comme professeur de yoga. En ce qui nous concerne, nous avons choisi plus classiquement la fonction de consultant informatique. Le web designer virtuel suggère alors une dizaine de templates (ou modèles de mise en page) appropriés dont on peut ensuite choisir le coloris.

2. Définition de l'arborescence

Une fois le template choisi, vous devez sélectionner le nombre pages que comprendra votre site. S'agit-il d'un site "plaquette" avec une seule page ou un site plus étoffé ? Dans le cas d'un site à arborescence, vous sélectionnerez les rubriques souhaitées : "A propos", "Prestations", "Mes produits", "Demande de devis", "Me contacter", "Tarifs", "Références", "L'équipe"... La navigation d'une rubrique à l'autre se fait au niveau d'une barre de menu permanente en haut de la page.

A ce stade, il est recommandé d'enregistrer votre travail, en cliquant sur "Sauver" en haut à droite de l'interface. Heek vous demande alors une adresse mail et un mot de passe pour enregistrer votre compte. A noter que le bot est doublé d'une session de live chat qui vous permet de converser cette fois avec des "êtres humains", particulièrement réactifs si vous avez besoin d'un conseil.

3. Intégration des contenus

Après avoir créé vos rubriques, vous avez accès à une barre d'outils située au-dessus de l'URL de votre site. Deux modes d'édition sont possibles : le mode "Contenu" pour insérer et modifier les textes d'une part, le mode "Structure" pour intervenir sur la mise en page (déplacer une colonne, en ajouter une, insérer une ligne, etc.) d'autre part.

Par défaut, le template fournit un ensemble de visuels qu'il est, bien sûr, possible de changer en cours de route. A défaut de charger vos propres images depuis votre ordinateur (ce qui est tout à fait possible), Heek fournit une dizaine de photos libres de droit. Au sein des différentes pages, le chatbot propose deux ou trois designs alternatifs afin de rompre la monotonie d'ensemble. Le changement de design engendre toutefois la suppression des visuels et titres préalablement enregistrés.

Au-delà des visuels, Heek propose d'insérer différents types de module : un formulaire de contact, une carte interactive (pour situer l'emplacement de votre société), un diaporama, des icônes... Pour intégrer une vidéo, il suffit d'indiquer l'URL de la plateforme qui l'héberge.

4. Prévisualisation et publication

Un mode de prévisualisation permet d'afficher le site web en conditions réelles d'utilisation (au format desktop, tablette ou smartphone). Le résultat vous convient ? Vous pouvez alors mettre votre site en ligne. Heek recherche alors automatiquement les noms de domaine disponibles (en .fr, .com, .org ou .net) correspondant au nom de site retenu. Si toutefois vous ne souhaitez pas acheter un nom de domaine (le service est gratuit pour les clients premium), Heek propose de publier le site sur son propre domaine de type "monsite.heek.com".

Heek affiche trois forfaits (de 4, 8 et 18 euros par mois) en fonction de l'activité souhaitée (présence en ligne, site vitrine, e-commerce). La capacité de stockage (à partir de 500 Mo jusqu'à un espace illimité) et le niveau de support dépendent de la formule retenue. Enfin, Heek propose un guide en ligne pour optimiser le référencement du site et augmenter son trafic. 

A lire aussi : 

PME / TPE

Annonces Google