Au travail, les Français n'ont pas peur d'être remplacés par des machines

Au travail, les Français n'ont pas peur d'être remplacés par des machines La robotique et l'intelligence artificielle se développent. Au point de s'emparer de l'emploi des humains ? Pas sûr, répondent les principaux intéressés.

Durant la campagne présidentielle de 2017, le candidat socialiste Benoît Hamon avait proposé de mettre en place une "taxe robot". Selon lui, les salariés français couraient le risque d'être peu à peu remplacés par des machines. Mais cette crainte est-elle majoritairement répandue dans la population active française ? Pas vraiment, si l'on fie à une étude réalisée par Opinion Way fin 2017. Voici les principaux résultats mis en forme par notre partenaire re.sources, le DataLab de l'emploi de Randstad.

62% des salariés français interrogés n'ont absolument pas peur de voir des robots ou des logiciels dotés d'intelligence artificielle prendre leur travail. Les personnes interrogées sont un peu plus d'un tiers (36%) à avoir peur de voir des robots se substituer à eux. Dans le détail, seuls 8% des Français estiment que les machines prendront leur travail dans moins de cinq ans. 13% pensent que cette situation aura lieu, mais dans quinze années ou plus.

Et aussi

Annonces Google