5 tendances technologiques qui affecteront les infrastructures numériques en 2021

Prévoir les tendances tech est un exercice difficile, surtout après un millésime marqué par une série de bouleversements imprévus. En 2020, les événements ont permis d'effectuer l'équivalent de plusieurs années de transformation numérique en seulement quelques mois.

En 2020, nos modes de vie et de travail ont été profondément et durablement affectés. Dans tous les secteurs d'activité, la Covid-19 a forcé les entreprises à passer au numérique sans délai. Elle a également mis en évidence le rôle essentiel que jouent l'infrastructure et la technologie numériques dans la réussite des entreprises.

Nos experts se sont récemment réunis pour déterminer quelles seront les principales tendances en matière de technologie et d'infrastructure numériques pour l'année à venir et au-delà. Voici ce que nous prévoyons :

L'infrastructure cloud-native s'imposera

Aujourd'hui, l'infrastructure numérique est plus importante que jamais. L'équivalent de plusieurs années de transformation numérique vient d'être effectué en seulement quelques mois, une tendance qui ne devrait cesser de se renforcer. IDC prévoit que "[d]'ici fin 2021, sur la base des leçons tirées, 80% des entreprises feront le nécessaire pour passer à une infrastructure et à des applications centrées sur le cloud deux fois plus vite qu'avant la pandémie."[1] Cette évolution marque un tournant majeur vis-à-vis des infrastructures traditionnelles.

L'année 2021 sera marquée par la multiplication et l'adoption accélérée des technologies cloud-native, aussi bien au niveau de la pile d'infrastructure numérique que de son orchestration entre l'edge et le multicloud.

Le paradigme orienté edge stimulera l'innovation

Selon les éminents vice-présidents et analystes Nick Jones et David Cearley de Gartner, "[d]'ici 2023, plus de 50% des données générées par les entreprises seront créées et traitées en dehors des datacentres ou du cloud, contre moins de 10% en 2019".[2] Dans un monde où les sphères personnelle et professionnelle sont de plus en plus orientées edge, l'infrastructure informatique continue de se déplacer à un rythme sans précédent, des datacentres centralisés vers des sites distribués et interconnectés à la périphérie du réseau, à proximité de là où les données sont créées et consommées.

Qu'il s'agisse de vidéoconférence, d'outils de collaboration, de streaming, de jeux ou encore de covoiturage, les applications modernes sont de plus en plus conçues de A à Z pour être déployées de manière automatisée et souple en mode edge. C'est à la périphérie que de grandes quantités de données provenant de nombreuses sources doivent être traitées rapidement. C'est également là qu'une multitude d'applications et de microservices doivent s'interconnecter avec un faible temps de latence afin d'offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

En 2021, nous assisterons donc à une vague de déploiements orientés edge ainsi que d'innovations technologiques au niveau de la pile d'infrastructure, alors que les entreprises cherchent à dimensionner et à orchestrer leur infrastructure distribuée de manière simple et fiable à la périphérie du réseau.

La 5G sera alimentée par une infrastructure edge stratégique

La 5G constitue un tournant technologique majeur. Nous pensons que d'ici peu, la 5G sera considérée comme le haut débit dans le domaine des technologies sans fil.

En 2021, les entreprises n'auront d'autre choix que d'intégrer la 5G dans leurs projets de déploiement d'infrastructure. Or, pour en exploiter toute la puissance, elles devront disposer d'une infrastructure physique s'étendant de manière efficace jusqu'à la périphérie du réseau. Elles devront ainsi placer les applications et les environnements informatiques "fixes" à proximité des points d'accès 5G, mais aussi les fonctions de base au sein de datacentres fortement interconnectés à proximité du cloud. L'association de la nouvelle infrastructure numérique et des datacentres macro-edge existants constituera un puissant modèle architectural caractérisé par d'énormes quantités de données et des ressources informatiques distribuées assorties d'un temps de disponibilité record. Cela permettra de développer de nouveaux paradigmes informatiques afin de répondre à des besoins qui jusque-là étaient incapables de bénéficier de ces avancées.

Nous pensons que d'ici peu, la 5G sera considérée comme le haut débit dans le domaine des technologies sans fil. 

L'IA sera distribuée et se déplacera vers la périphérie

L'IA n'est certes pas un concept nouveau, mais grâce aux progrès réalisés en matière de machine learning et de deep learning, elle est sur le point de révolutionner pratiquement tous les secteurs d'activité, comme l'électricité il y a une centaine d'années. Selon IDC, d'ici 2022, 80% des entreprises qui adopteront un modèle économique hybride dépenseront quatre fois dans les infrastructures edge sécurisées et optimisées par l'IA afin de gagner en flexibilité et d'obtenir des informations en temps réel.[3]

En 2021, nous assisterons à la multiplication des déploiements d'IA à la périphérie, tant à des fins d'entraînement que d'inférence, et à l'amélioration des capacités "as-a-service" en vue d'automatiser le déploiement des infrastructures et d'orchestrer les environnements IA multicloud hybrides.

Les datacentres favoriseront les initiatives écologiques

Alors que la crise climatique mondiale s'aggrave, les grandes entreprises revoient leurs objectifs environnementaux afin de s'inscrire dans une démarche à impact positif plutôt que négatif. A minima, elles alignent leurs stratégies sur les objectifs de l'accord de Paris et reconnaissent l'urgence de décarboniser les économies mondiales.

IDC prévoit que "d'ici 2025, 90% des entreprises exigeront de leurs clients qu'ils réutilisent les matériaux entrant dans la composition du matériel informatique, disposent d'objectifs de neutralité carbone (pour les installations des fournisseurs de services) et réduisent leur consommation d'énergie".

Cette année, les opérateurs de datacentres se tourneront davantage vers les initiatives à impact positif sur l'environnement.

Les nouveaux datacentres seront en effet décentralisés et implantés au sein des communautés, et serviront d'écosystèmes résilients pour le traitement des données, la connectivité, l'alimentation et le chauffage.

La croissance et l'accélération du numérique sont ainsi appelées à se poursuivre, obligeant les leaders du numérique à adopter les technologies et les tendances qui leur apporteront une avance significative sur la concurrence. Les chefs d'entreprise et les DSI qui comprennent et adoptent ces macro-tendances seront alors mieux à même d'apporter leur contribution dans un monde en perpétuelle évolution.

[1]. IDC. (2020, octobre). IDC FutureScape: Worldwide IT Industry 2021 Predictions. US46942020.

[2]. Jones, N. et Cearley, D. (2020, 10 mars). Top 10 Strategic Technology Trends for 2020: Empowered Edge. Gartner. ID G00450640.

[3]. IDC. (2020, octobre). IDC FutureScape: Worldwide Future of Digital Infrastructure 2021 Predictions. US46470820.