De Matrix à Matrice (épisode 4)

Cette chronique est la quatrième d’une série destinée à explorer les modalités de collaboration entre l'homme et l'intelligence artificielle.

L’effort de collaboration mutuelle de l’homme et de la machine

En complément, douze critères peuvent permettre de mesurer le degré de collaboration relevant autant de l’homme que de l’algorithme dans cette relation homme-machine :




Ainsi, l’homme et la machine :
  1. Sont d’accord pour réaliser ensemble des sessions de feedback afin d’apprendre ensemble.
  2. Partagent une compréhension commune du résultat visé.
  3. Mesurent et déterminent en temps réel si le résultat est en cours de réalisation.
  4. Réalisent périodiquement des analyses plus approfondies pour évaluer si l’algorithme se comporte conformément aux attentes.
  5. Comparent leur propre collaboration avec d’autres binômes hommes-machines.
  6. S’efforcent de comprendre en profondeur leurs préférences, leurs modes d’apprentissages, leurs modes de travail, leurs forces et leurs faiblesses respectives.
  7. Font preuve d’assertivité.
  8. Ont des attentes réalistes et raisonnables vis-à-vis l’un de l’autre.
  9. Ne cherchent pas à être meilleur que l’autre dans un domaine où l’autre est précisément le meilleur.
  10. Déterminent ensemble le meilleur compromis entre les données nécessaires à l’algorithme pour opérer et les besoins de confidentialité ou de respect de la vie privée de l’homme.
  11. Planifient une rééducation de l’algorithme en cas de divergence, de déviance, d’écart entre les attentes et les résultats.
  12. Visent une asymétrie de l’information proche de zéro.
A suivre

REEL / Intelligence artificielle

Annonces Google